Les équipes marquantes de la décennie, pour le meilleur et le pire

Les équipes marquantes de la décennie, pour le meilleur et le pire

Voici 16 équipes qui ont marqué la décennie en NBA, que ce soit en bien, en mal, ou parce qu'elles ont symbolisé leur époque.

Los Angeles Lakers 2012-2013

Cette équipe devait marquer le retour au premier plan des Lakers et permettre à Kobe Bryant d’avoir de vraies chances de conquérir une 6e bague dans le dernier chapitre de sa carrière. L’arrivée de Dwight Howard via un trade devait offrir au Black Mamba un coéquipier à la domination intérieure unique depuis le Shaq. Celle de Steve Nash, même à 37 ans, un coéquipier capable de jouer les chefs d’orchestre. Avec Metta World Peace et Pau Gasol pour compléter, il y avait normalement de quoi oublier les deux sorties de route de 2011 (sweep par Dallas) et 2012 (4-1 contre OKC). Raté. La mayonnaise n’a pas pris entre Kobe et D12, c’est un euphémisme. Steve Nash n’a pu jouer que 50 matches, terrassé par d’irrémédiables problèmes de dos. On a finalement assisté à un one man show de Kobe pour effacer les problèmes d’alchimie. Peut-être l’une de ses saisons de soliste les plus époustouflantes, jusqu’au drame et à sa rupture du tendon d’Achille. Si les Lakers sont allés en playoffs (ils s’y sont fait sweeper par San Antonio), c’est presque uniquement grâce à Bryant, qui ne reviendra jamais à son meilleur niveau derrière ça. Après l’élimination, Howard rejoindra Houston durant la free agency et Nash prendra sa retraite. Les 12 joueurs les plus utilisés : Kobe Bryant, Dwight Howard, Metta World Peace, Jodie Meeks, Pau Gasol, Antawn Jamison, Steve Nash, Steve Blake, Earl Clark, Chris Duhon, Darius Morris, Jordan Hill.

Golden State Warriors 2016-2017

Cette équipe est sans doute celle qui a le plus fait office de rouleau compresseur inarrêtable durant la décennie. Renforcés par l’arrivée surprise de Kevin Durant, les Californiens ont balayé tout le monde sur leur passage en playoffs (4-0 contre Utah, 4-0 contre Portland, 4-0 contre San Antonio), avant de laisser des miettes à Cleveland (4-1). Stephen Curry a pris le recul nécessaire pour que tout fonctionne bien avec “KD”, MVP des Finales, et aucun nuage n’a flotté au-dessus des Warriors après des premiers mois à se chercher un peu en saison régulière. Parmi les “héros” un peu oubliés, on peut citer Zaza Pachulia, dont le sale coup sur Kawhi Leonard en finale de Conférence a, sans le savoir, déclenché le désamour entre “The Klaw” et les Spurs. Un désamour qui a finalement conduit Kawhi jusqu’à Toronto, pour en faire le bourreau de ces mêmes Warriors en 2019... Les 12 joueurs les plus utilisés : Klay Thompson, Stephen Curry, Draymond Green, Kevin Durant, Andre Iguodala, Shaun Livingston, Zaza Pachulia, Ian Clark, Patrick McCaw, David West, JaVale McGee, James McAdoo.

Los Angeles Lakers 2009-2010

Le dernier titre des Lakers, la deuxième franchise la plus titrée de l’histoire, remonte au tout début de la décennie. C’est aussi le dernier des cinq titres de Kobe Bryant, le troisième meilleur marqueur de tous les temps en NBA, et l’un de ses trophées les plus férocement acquis. OKC, Utah et Phoenix ont servi de plat de résistance aux Californiens lors des tours précédents, avant que le Black Mamba et sa troupe ne se retrouvent à jouer un game 7 à la pression folle contre Boston, l’ennemi juré qui les avaient fait plier en 2008. Cette fois, Kobe, Pau Gasol et Lamar Odom ont reçu le renfort d’un autre ancien adversaire honni, Metta World Peace. L’ex- Ron Artest est décisif dans le quatrième quart-temps et Phil Jackson le désigne même comme MVP de ce game. Kobe, lui, décroche un deuxième titre de MVP des Finales de suite, après celui acquis face au Magic l’année suivante. Il n’y aura pas de Three-Peat comme lors de la collaboration orageuse mais productive avec Shaquille O’Neal, puisque les Lakers seront sweepés sans ménagement en demi-finales de Conférence la saison suivante par Dallas, le futur champion. Les 12 joueurs les plus utilisés (nombre de minutes) : Kobe Bryant, Metta World Peace, Lamar Odom, Pau Gasol, Derek Fisher, Andrew Bynum, Shannon Brown, Jordan Farmar, Josh Powell, Sasha Vujacic, Didier Mbenga, Luke Walton. Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest