Kyle Lowry, Joel Embiid : Les 5 performances marquantes de la nuit

Kyle Lowry, Joel Embiid : Les 5 performances marquantes de la nuit

De Kyle Lowry à Joel Embiid, un point sur les cinq performances et contre-performances marquantes de la nuit en NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Kyle Lowry (Miami Heat)

Il n’est ni le plus rapide, ni le plus adroit ou le plus technique des meneurs en NBA. Mais Kyle Lowry est tout de même l’un des joueurs susceptibles d’avoir le plus d’impact à son poste. C’est pourquoi son arrivée au Heat peut bouleverser la hiérarchie de la Conférence Est. Il fait un peu de tout sur le terrain.

Comme samedi soir. Ses 20 points, 12 rebonds et 10 passes ont fortement contribué au succès de Miami contre Utah (118-115). Avec même un tir primé important. Mais aussi plusieurs actions décisives, du rebond le plus banal à la défense acharnée ou encore à la passe dans le bon timing. Du Lowry quoi.

Joel Embiid (Philadelphia Sixers)

Bien que gêné par des petits pépins physiques – comme d’habitude – Joel Embiid a décidé de tenir son rang sur le terrain, quoi qu’il arrive. Ça, c’est nouveau. Le Camerounais se fait violence en allant au-dessus de la douleur. En revanche, il marque un peu moins que les saisons précédentes.

Joel Embiid, une droite à quelques centimètres de coucher Lonzo Ball !

La nuit dernière, le géant a relancé le rouleau-compresseur. Avec une performance majeure pour faire tomber une nouvelle fois les Bulls, l’une des équipes en forme sur ce début de saison à l’Est (114-105). Embiid a inscrit 30 points en plus de capter 15 rebonds. Avec même quatre paniers à trois-points. Et les Sixers ont enchaîné une sixième victoire de suite pour prendre la tête de leur Conférence. Si le joueur et son équipe continuent comme ça, il pourra l’avoir, son trophée de MVP.

Frank Kaminsky (Phoenix Suns)

Ce n’est clairement pas le premier joueur auquel on pense en récitant l’effectif des Suns. Mais Frank Kaminsky était l’un des acteurs majeurs du comeback réussi par Phoenix contre Atlanta hier soir (117-121). 16 points, 6 rebonds et 4 passes en sortie de banc pour l’intérieur de 28 ans.

Pas mal pour un homme utilisé avec parcimonie par le coach Monty Williams. Il l’a finalement lancé après l’avoir fait joué 6 minutes lors du dernier match. Kaminsky a su avoir un impact. « Il faut rester prêt quoi qu’il arrive. Et ça, c’est tout Frank », notait Devin Booker.

C’est d’ailleurs lui qui a donné aux Suns leur premier avantage du quatrième quart-temps sur un dunk (116-115). Il aussi converti deux paniers à trois-points. Une prestation solide, en facteur X.

Sekou Doumbouya (Los Angeles Lakers)

Les Lakers se sont fait allumer par les Blazers samedi. Mais Sekou Doumbouya a profité de l’erreur au tableau d’affichage pour disputer ses premières minutes sous les couleurs de Los Angeles. Une première apparition plutôt positive, même si la rencontre était déjà pliée. Le Français a été parfait ou presque sur le terrain avec 10 points à 4 sur 4 aux tirs en 8 minutes.

Il a aussi pris 4 rebonds, volé 2 ballons et contré 1 tir. Une prestation assez complète. Peut-être que ça donnera à Frank Vogel l’idée de le faire jouer un peu plus souvent, sait-on jamais.

Jayson Tatum (Boston Celtics)

Après plusieurs matches très, très, très délicats en termes d’adresse, Jayson Tatum a rebondi contre les Mavericks. Ses Celtics ont perdu sur un buzzer beater de Luka Doncic mais l’ailier All-Star s’est mis en valeur avec 32 points et 11 rebonds. Et surtout 12 sur 19 aux tirs, avec un excellent 6 sur 8 derrière l’arc. Il va falloir confirmer ça. S’il regagne en efficacité, Boston devrait vite se sortir de cette mauvaise passe.

CQFR : Luka Doncic terrasse les Celtics au buzzer, les Lakers à la rue…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest