Nicolas Batum et Kemba Walker déchaînés contre les Pacers

Kemba Walker (33 points, 10 passes) et Nicolas Batum (31 points) ont été déterminants dans la victoire des Charlotte Hornets contre un rival de la Conférence Est, les Indiana Pacers.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Nicolas Batum et Kemba Walker déchaînés contre les Pacers
"Quand Kemba rate un panier, on est presque surpris en ce moment". Steve Clifford a bien résumé la forme de son meneur de jeu Kemba Walker, auteur d'un nouveau match de haut niveau cette nuit. L'ancien champion NCAA avec UConn a formé un duo redoutable avec Nicolas Batum pour permettre aux Charlotte Hornets de remporter un match très important en vue de décrocher le meilleur spot possible pour les playoffs à l'Est. Les Indiana Pacers de Paul George ont ainsi été séchés en Caroline du Nord par l'adresse du combo (33 points, 10 passes à 9/17 pour Walker, 31 points, 7 rebonds à 12/22 pour Batum). Nicolas Batum a rapidement été proche de son nouveau coéquipier et on croirait l'entendre vanter les mérites de LaMarcus Aldridge à l'époque de Portland. On se souvient que le Français estimait que son ex-camarade était le meilleur poste 4 de la ligue mais était toujours étonnamment snobé dans cette discussion.
"Kemba Walker est un All-Star. Je le dis à tout le monde depuis que je suis ici et je le répète à nouveau. C'est l'un des joueurs les plus sous-cotés de la ligue. Un super joueur !", a expliqué "Batman" sur NBA.com après la rencontre.
Pas si loin d'être appelé pour son premier All-Star Game en février dernier, Walker s'était vu préférer le non moins méritant Isaiah Thomas de Boston. Assurément, en continuant sur cette voie et en profitant de l'impact déterminant de son partenaire tricolore, il en sera à nouveau proche l'an prochain. En attendant, l'essentiel reste le classement des Hornets et celui-ci est extrêmement encourageant. Après un début de saison galère, voilà Charlotte revenu au 6e rang, avec un espoir pas du tout déraisonnable de pouvoir déloger les Celtics du 3e rang avant la fin de la saison régulière. La franchise présidée par Michael Jordan est tout bonnement la plus en forme depuis 10 matches dans la Conférence et la mayonnaise a définitivement pris alors qu'Al Jefferson n'a même pas encore réintégré le 5. "Big Al" se contente de sortir du banc pour une vingtaine de minutes, laissant le duo Nicolas Batum-Kemba Walker gérer les affaires courantes. Une formule qui permettra, peut-être, à Charlotte, de surprendre son monde en avril prochain...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest