Otto Porter cherche encore son rythme

Toujours à la recherche de ses premiers points en NBA, Otto Porter reconnaît qu'il est encore en manque de rythme après un mois d'inactivité.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Otto Porter cherche encore son rythme
Après deux matches disputés sous les maillot des Wizards, Otto Porter est toujours à la recherche de sa première victoire en NBA. Pire, le numéro 3 de la dernière draft attend toujours d'inscrire ses premiers points dans la grande ligue. Un départ poussif qui n'inquiète pas l'ancien Hoya, tout juste de retour de blessure après plus d'un mois d'absence.
« C’est le début », a-t-il indiqué au Washington Post. « Cela fait deux matches. J'essaie de retrouver la forme et j’essaie de continuer à mieux me préparer pour les matches. Je continue d’apprendre. »
L'apprentissage se révèle compliqué pour le jeune Porter qui a démarré sa carrière une perte de balle, une faute et un air ball en seulement lors de ses deux première minutes en NBA contre Milwaukee. Une entrée en matière délicate qui, selon son entraîneur, a certainement affecté sa prestation lors de son deuxième match contre Denver.
« Peut-être un peu. J’ai pu constater un peu d’hésitation de sa part », admet Wittman. « Mais il va connaître des moments plus difficiles qu’un air ball, qu’une faute ou qu’un marché tout au long de sa carrière. Mais il continuer d’apprendre à jouer malgré ces choses-là. »
Face aux Nuggets, Otto Porter n'est effectué qu'une apparition furtive puisque Randy Wittman, déçu par sa passivité sur le terrain, ne lui a accordé que 7 minutes de temps de jeu. Afin de convaincre son coach de le faire jouer davantage, il entend se rattraper lors des prochains matches en allant provoquer la chance.
« Je sais qu’en match, c’est parfois difficile parce que le ballon n’arrive pas à vous. Donc il faut trouver l’ouverture, obtenir quelques shoots faciles ou des lancers francs. De nombreux shooteurs disents qu’une fois que vous avez marqué votre premier panier, vous y prenez goût et vous commencez à aller de l’avant. C’est le cas pour moi. Une fois que je rentrerai ce premier panier, je me sentirai plus à l’aise. C’est normal. »
En espérant pour lui que le déclic intervienne le plus rapidement possible afin qu'il ne suive pas les traces d'Anthony Bennett, numéro un de la draft mais inexistant depuis son arrivée à Cleveland.
Afficher les commentaires (1)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest