Les Phoenix Suns ont du talent mais pas d’identité

Les Phoenix Suns, c'est cette équipe que l'on a clairement envie de voir en action vu la qualité de ses joueurs, mais dont on sait malheureusement qu'elle va vivre des moments compliqués...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Les Phoenix Suns ont du talent mais pas d’identité
Jusqu'à la reprise des débats en NBA, le 26 octobre prochain, retrouvez nos présentations de chaque équipe selon l'ordre décroissant de notre power ranking. Les Phoenix Suns, que l'on pensait prêts à revenir au premier plan il y a trois ans, ont du mal à afficher un ADN et un projet clairs depuis le départ de Jeff Hornacek, malgré un effectif franchement séduisant.

PHOENIX SUNS - 27e

On se gardera bien de dire que les Phoenix Suns sont là pour tanker. On a retenu la leçon de la saison 2013-2014, où l'équipe de Jeff Hornacek était classée à peu près par tout le monde entre la 28e et la 30e place de la ligue avant le premier match. Il n'est pas à exclure que la franchise d'Arizona profite d'un nouvel alignement des planètes pour venir se mêler à la lutte pour la 8e place à l'Ouest. Cela dit, vu le nombre de prétendants et les difficultés récentes connues par les Suns, il est plus probable de les voir passer une saison dans la charrette qu'aux avant-postes. Cela ne veut évidemment pas dire qu'on n'aura pas un oeil sur eux. Phoenix peut se vanter de posséder quelques jeunes à très fort potentiel, comme Devin Booker (voir plus bas), Alex Len ou le rookie Dragan Bender, qui semble capable de devenir l'un des nouveaux très bons stretch-four de la ligue, mais aussi de bons vétérans. Tyson Chandler, même s'il n'a plus l'impact défensif de sa jeunesse, est un général respectable et respecté. Quant au duo Eric Bledsoe-Brandon Knight, si le talent est indiscutable, la santé pour le premier et la régularité pour le second nettement moins. Earl Watson, dont on ne sait pas encore s'il est taillé pour la fonction, pourra aussi compter sur le retour de l'un des chouchous du public et ex-meilleur 6e homme de l'année, Leandro Barbosa. Le cocktail peut être assez savoureux si tout se goupille bien, mais on a quand même le sentiment que cette année sera frustrante et pénible pour les fans. La qualité d'un effectif ne fait pas tout. Encore faut-il pouvoir lui donner une identité et un style de jeu (c'est l'up-tempo d'Hornacek qui avait permis de créer la surprise il y a trois ans), tout en espérant qu'il ne connaîtra pas de remous majeurs, notamment en termes de blessures. Phoenix n'a malheureusement pas l'air de remplir ces conditions pour le moment.

Le facteur X : Devin Booker

LeBron James a dit de lui : "Dans quelques années, ce sera un All-Star incontournable". Le General Manager Ryan McDonough, lui, le voit comme un potentiel franchise player. Il y a pas mal de pression sur Devin Booker au moment d'aborder sa deuxième saison en NBA à seulement 20 ans. Les blessures d'Eric Bledsoe et Brandon Knight l'ont propulsé sur le devant de la scène la saison dernière et lui ont permis de dévoiler un potentiel offensif assez époustouflant. Avec le retour des deux premiers, son temps de jeu sera forcément un peu moins important qu'en fin de saison dernière, mais Earl Watson sait qu'il tient là un shooteur de premier ordre et surtout pas exclusivement limité à l'artillerie. Booker a des skills, de l'agressivité et un sang froid déjà très intéressants pour un arrière si peu expérimenté. S'il continue sa montée en puissance et que celle-ci s'accompagne d'un peu de chance au niveau de l'infirmerie, rien ne nous dit que les Suns ne peuvent pas surprendre tout le monde comme il y a trois ans... http://www.dailymotion.com/video/x4n7gt0_devin-booker-is-the-future_sport

A lire sur les Suns

- Dragan Bender, plus Kukoc que Porzingis ? - Devin Booker, regarde la jeunesse dans les yeux

Le roster

Postes 1/2 : Eric Bledsoe, Brandon Knight, Devin Booker, Leandro Barbosa, Archie Goodwin, Tyler Ulis, John Jenkins, Shaquille Harrison. Postes 2/3 : PJ Tucker, Jared Dudley, TJ Warren. Postes 3/4 : Marquese Chriss, Derrick Jones. Postes 4/5 : Tyson Chandler, Dragan Bender, Alex Len, Alan Williams, Derek Cooke. Le 5 que l'on veut voir : Eric Bledsoe, Brandon Knight, Devin Booker, Dragan Bender, Tyson Chandler. Cet article vous a été présenté par les murs d'escalade Knight, les baby cook Booker, les chiens de garde Tucker et les blenders... Bender.

Les autres previews NBA

30e, les Brooklyn Nets : "Y a-t-il pire job que GM des Nets ?" 29e, les Los Angeles Lakers : "Les Lakers sont trop jeunes pour faire les malins" 28e, les Philadelphie Sixers : "On va enfin kiffer suivre les Sixers"
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest