Trail Blazers, créateurs d’émotions

Trail Blazers, créateurs d’émotions

Si vous aimez le beau basket et le suspense, c’est du côté de Portland qu’il faut regarder chaque nuit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Les supporteurs des Portland Trail Blazers auront du mal à dormir cette nuit. Autant ceux de l’Oregon, présents au Moda Center ou devant leur télévision, que les Européens qui espéraient se coucher (ou se recoucher) après avoir assisté au match de leur équipe favorite. Car un peu moins d’une heure après la défaite sur le fil contre les Memphis Grizzlies, l’adrénaline peine à retomber. Tel est l’effet provoqué par Damian Lillard et sa bande. Une équipe talentueuse, pas la plus douée non plus, valeureuse et dont les rencontres prennent souvent une tournure dramatique. Dans le sens théâtral du terme. Les Blazers ont certes perdu cette nuit. Mais les quinze dernières minutes nous ont encore une fois tenues en haleine. Rien de mieux pour rester éveillé. Car ils sont les spécialistes de ces fins de parties serrées, où les deux équipes se rendent coup sur coup. Quand la pression est palpable. Les défenses resserrées. Ces moments clés où les meilleurs basketteurs de la planète sont amenés à élever leur niveau de jeu pour sauver leur équipe d’un mauvais-pas. Une vraie atmosphère de playoffs en octobre, en novembre, en décembre, etc. Cette nuit, ce sont Mike Conley, Tyreke Evans mais aussi les traditionnels C.J. McCollum et Lillard qui ont régalé. Tous ont sorti des tirs venus d’ailleurs pour essayer de donner un dernier avantage à leur formation. Nous avons encore eu le droit à de magnifiques actions individuelles. Sans jamais savoir quel camp allait finalement prendre le dessus. Quand nous pensions les Portland Trail Blazers lancés, Evans a enchaîné quelques paniers très importants pour remettre Memphis aux commandes. Quand nous croyions les Grizzlies à l’abri, Lillard et McCollum ont alterné drives et shoots extérieurs pour entretenir l’espoir. Et vous savez quoi ? C’est comme ça tous les soirs ou presque. Dimanche, « Dame D.O.L.L.A » achevait les superstars du Thunder dans le money time. Trois jours avant, les Blazers remportaient un match particulièrement disputé contre les Lakers. Plus tôt cette saison, Portland perdait aussi deux matches – contre les Clippers et les Bucks – dans les dernières secondes. Cela fait donc déjà cinq rencontres gagnées ou perdues de moins de cinq points. Cinq scénarios dingues où le vainqueur final s’est imposé sur le fil. Au bout du suspense. Il vaut mieux ne pas être cardiaque. Alors, forcément, ce soir, c’est la déception et la frustration qui priment dans la tête des supporteurs. Car la victoire n’était pas au rendez-vous. Et les revers serrés laissent toujours un goût amer. Si untel avait fait ça à tel moment ? Et si, et si. Mais c’est aussi ce qui fait la beauté de notre sport. Avec son effectif imparfait et ses progrès défensifs, les Portland Trail Blazers ont tous les ingrédients pour lutter avec les meilleurs sans pour autant dominer leurs adversaires. La recette idéale pour nous offrir un paquet de superbes matches tout au long de la saison.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest