Quel trade pour Ben Simmons ? Edition Californie… et ailleurs

Quel trade pour Ben Simmons ? Edition Californie… et ailleurs

Ben Simmons veut jouer en Californie, mais ses options sont limitées. Voici deux propositions de trade californiennes... puis d'ailleurs.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Ben Simmons veut donc jouer pour l'une des franchises de Californie. C'est ce qu'il a fait savoir aux Philadelphie Sixers - qui gardent quand même la main sur ce dossier puisque l'Australien est sous contrat jusqu'en 2025 - cette semaine. L'Australien ne se pointera pas au training camp et est prêt à être sanctionné financièrement jusqu'à ce que son voeu soit exaucé.

Être envoyé dans l'une des quatre équipes de la Sun Belt ne sera pas aussi simple que ça pour Ben Simmons. Les Los Angeles Lakers et les Los Angeles Clippers ne peuvent a priori plus se permettre d'accueillir un contrat et un salaire comme le sien. On a donc réfléchi à ce que pourraient proposer les deux autres équipes californiennes dont l'ossature est peut-être un petit peu plus mobile : les Golden State Warriors et les Sacramento Kings.

Les Warriors

En invoquant son envie de jouer en Californie, on imagine que Simmons a mis les Warriors en tête de liste, puisque les deux teams de Los Angeles sont coincées et n'ont plus de marge de manœuvre ou presque. Golden State pourrait être une destination idéale pour le All-Star. Steve Kerr s'accommoderait sans doute parfaitement de sa présence. Son absence de shoot et ses difficultés sur la ligne pourraient ont de bonnes chances d'être gommées par l'impact et le style des deux shooteurs légendaires que sont Stephen Curry et Klay Thompson.

La culture en vigueur à Golden State devrait aussi être plus adaptée à ce dont à besoin Ben Simmons après avoir été le bouc émissaire de l'élimination des Sixers.

Dans l'idée, voilà ce que peuvent proposer les Warriors sans finir complètement nus :

  • Andrew Wiggins + James Wiseman + Moses Moody + au moins un futur 1er tour de Draft

Le souci, c'est que cette offre ne répond pas nécessairement aux besoins des Sixers, qui veulent des shooteurs et ne récupéreraient aucun meneur titulaire dans l'opération. Et d'un autre côté, Golden State ne peut vraiment pas se permettre de mettre davantage sur la table. Les récentes déclarations de Draymond Green au sujet de Kevin Durant et de la responsabilité du front office ont sans doute fait grincer des dents en interne. Mais sans doute pas au point de le trader...

Les Kings

Ben Simmons ne rêve sans doute pas des Kings la nuit, mais l'idée d'être un franchise player (ou co-FP avec De'Aaron Fox) et le visage d'une équipe peut aussi lui plaire après avoir dû partager la lumière avec Joel Embiid depuis le début de sa carrière.

Pour tenter de convaincre les Sixers, Sacramento peut tenter une offre qui ressemblerait à quelque chose comme ça :

  • Buddy Hield + Tyrese Haliburton + Davion Mitchell + au moins deux futurs 1e tour de Draft

La venue de Buddy Hield répondrait aux envies de shooting des Sixers et le combo Haliburton-Mitchell amènerait du talent et du monde sur les postes arrières pour compenser la perte de Simmons. En termes de talent brut, il y a le risque que la contrepartie paraisse trop légère aux fans des Sixers et peut-être même à Daryl Morey, très gourmand dans ses demandes depuis le début de la saga.

Ben Simmons veut jouer en Californie, c'est la guerre avec Philly

Les non-Californiens : Portland, Minny, San Antonio et Toronto

Avec cette officialisation de l'envie de Ben Simmons d'être tradé rapidement, beaucoup ont pensé immédiatement à Portland. La situation de Damian Lillard est toujours un peu incertaine et si le meneur des Blazers n'a pas officiellement demandé de trade, il reste un peu circonspect devant l'intersaison de la franchise.

Si Philadelphie débarque avec un package Ben Simmons + Tyrese Maxey + un assortiment de futurs picks, Portland réfléchira sérieusement à la proposition. Et Lillard, s'il considère Philadelphie comme la meilleure option pour lui, fera peut-être comprendre à sa direction que ce move est souhaitable...

A contrario, si l'amitié entre "Dame" et CJ McCollum - désigné de longue date comme un candidat à un trade pour renforcer les Blazers - est belle, on peut aussi supposer que Neil Olshey proposera McCollum (plus d'autres assets) contre Simmons à Daryl Morey pour jauger son intérêt.

- Un duo Simmons-Lillard au sein du backcourt montrerait au meneur superstar de l'Oregon que l'ambition est toujours de mise dans cette franchise.

- Minnesota rêve d'associer Simmons à Karl-Anthony Towns. Mais est-ce qu'un package DeAngelo Russell + Malik Beasley + un jeune joueur au choix + deux futurs 1st round picks suffirait à contenter Daryl Morey ?

- On sait que les San Antonio Spurs aimeraient aussi se positionner sur le dossier, mais ont trop peu d'atouts dans leur manche à l'heure qu'il est. Pour éveiller l'intérêt des Sixers, il faudrait inclure Dejounte Murray (pour du poste pour poste), mais aussi une armée de futurs picks, dans une opération qui ne ressemblerait pas à ce que font les Spurs depuis toutes ces années.

- On peut aussi penser aux Toronto Raptors, qui titilleraient sans doute la curiosité des Sixers en proposant Fred VanVleet, OG Anunoby et Chris Boucher pour récupérer Ben Simmons. En tout cas, ce serait un move audacieux dont on sait Masai Ujiri capable.

S'il y a d'autres prétendants, ils avancent masqués ou n'ont pas vraiment ce qu'il faut en magasin à l'heure qu'il est. Les choses peuvent évidemment bouger très vite et ce serait souhaitable pour tout le monde tant la situation s'est envenimée et a atteint un point de non-retour entre Ben Simmons et les Sixers.

Pourquoi les Kings n’échangeront pas De’Aaron Fox pour Ben Simmons

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest