MJ, Kobe, Shaq, Bird… : ces phrases qui ont fait leur légende

MJ, Kobe, Shaq, Bird… : ces phrases qui ont fait leur légende

Voici cinq citations de cinq légendes de la NBA. On vous remet dans le contexte pour mieux les comprendre.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 5Suiv.

"Le fait que je sois à 40% sur la ligne des lancers, c'est simplement le moyen pour Dieu de dire que personne n'est parfait", Shaquille O'Neal

Shaquille O'Neal aurait très probablement été encore plus considéré comme un monstre sacré et inarrêtable s'il avait travaillé un peu plus ses lancers francs. Cette phrase prononcée à un moment où il arrivait encore moins que d'habitude à régler la mire, est symbolique de la résignation avec laquelle il a presque constamment évolué durant sa carrière à ce sujet.

Shaq a réussi à dominer et être quatre fois champion NBA sans pouvoir utiliser cette arme, ce qui est en soi assez prodigieux. Le Big Cactus a un peu joué de cette image de roi fainéant, mais ses lacunes au moment de tirer des lancers ne viennent pas uniquement de l'absence d'entraînement.

Le traumatisme est né lorsque Shaquille O'Neal était au lycée et portait les couleurs des Cougars de la Robert G. Cole High School. Sur les deux dernières années de Shaq avec son équipe au Texas, les Cougars ont remporté 68 de leurs 69 matches. Leur seule défaite a néanmoins été à l'origine des difficultés qui l'ont poursuivi tout au long de sa carrière. C'est ce qu'il a raconté à l'ancien NBAer Rex Chapman dans son podcast sur Basketball News.

"En finale du championnat de l'état, on a perdu contre l'équipe de Liberty Hill, dont le coach est récemment décédé. Cette équipe m'a battu à la loyale, il n'y a rien à dire. Rex, ils avaient quelques mecs blancs qui étaient capables de jouer comme toi. Ils étaient petits, rapides et shootaient incroyablement bien. Grâce à ça, ils ont eu leur petite célébrité : ils ont battu Shaq.

Croyez-le ou non, mais c'est là que mes problèmes avec les lancers francs ont commencé. Je n'étais pas un excellent tireur sur la ligne, mais je tournais à 75 ou 76%. On joue donc contre cette équipe et ils rentrent tout. On réussit à revenir à un point d'eux et ils m'envoient sur la ligne.

Pour la première fois de ma vie, j'ai ressenti la nervosité. Vraiment. Toutes les choses que j'avais apprises se sont envolées d'un coup. Puis tu manques ton tir et tout le monde se moque de toi. Et tu manques à nouveau...

C'est comme ça que je me suis senti sur la ligne des lancers par la suite. Je me disais toujours : 'OK, ils vont tous rire de moi'."

Shaquille O'Neal, malgré le Hack a Shaq et des périodes compliquées, a finalement terminé sa carrière à plus de 52% sur la ligne. Dieu avait donc quand même décidé de lui permettre d'en marquer au moins un sur deux.

Lire la suite
Préc.1 / 5Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest