Comment Myles Turner prive Rudy Gobert d’un titre honorifique avec une règle bizarre

Myles Turner a finalement été élu meilleur contreur de la saison en devançant Rudy Gobert même s’il n’a pas joué assez de matches.

Onyeka StankovicPar Onyeka Stankovic | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Comment Myles Turner prive Rudy Gobert d’un titre honorifique avec une règle bizarre

Tout le monde s’en remettra, et notamment Rudy Gobert, mais le Français ne sera finalement pas élu meilleur contreur du championnat. Il occupait pourtant la tête du classement officiel sur NBA.COM. Avec un petit bémol tout de même : Myles Turner, avec ses 3,2 blocks par rencontre, était devant le pivot du Utah Jazz, qui culmine à 2,7.

Sauf que l’intérieur des Indiana Pacers n’a disputé que 47 des 72 matches cette saison. Le règlement indique qu’un joueur doit avoir pris part à au moins 70% des rencontres pour être classé. Il en manquait donc 4 pour Turner, ce qui aurait dû offrir à « Gobzilla » le titre purement honorifique.

Mais il existe un autre point du règlement assez obscur qui donne finalement le dernier mot à l’Américain. S’il avait joué les quatre matches en questions, il aurait fini devant son adversaire même sans bloquer le moindre tir. Il aurait fini avec 3,1 contres par match. Et c’est pour cette raison qu’il finit en tête. C'est mérité d'ailleurs. Rudy Gobert se consolera de toute façon très probablement avec un troisième trophée de DPOY.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest