Shaq : « Le match d’Embiid m’a mis les larmes »

Joel Embiid a ses chances pour le titre de MVP cette saison. Première grande victoire : il a ému Shaq l'autre jour.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Shaq : « Le match d’Embiid m’a mis les larmes »

Shaquille O'Neal n'est pas toujours tendre avec les joueurs actuels. On l'a vu encore récemment avec Donovan Mitchell, le Big Cactus est prompt à vouloir désamorcer la hype et les louanges. C'est pour cette raison qu'on est toujours étonnés lorsqu'il décide d'être extrêmement élogieux, notamment avec des basketteurs qu'il a critiqué par le passé. Lors de son passage dans le Kincade Show sur les ondes de The Fanatic, Shaq a sorti les violons pour parler de Joel Embiid.

"Joel Embiid joue comme il le devrait. Il joue avec beaucoup plus d'enthousiasme qu'avant et il sort les stats qu'il faut pour être dans la discussion du MVP. Le match qu'il a fait l'autre jour contre les Bulls (avec 50 points au compteur) m'a mis les larmes. Je n'avais pas vu un big man jouer comme ça depuis longtemps. Je n'avais pas non plus vu un pivot dans la discussion pour le MVP depuis longtemps.

Attention, il ne faut pas crier victoire. Il y a trois saisons en NBA. La première moitié de saison, la deuxième et les playoffs. Si Joel Embiid domine sur les trois saisons, surtout la troisième, alors Philadelphie va être une ville heureuse".

Joel Embiid est clairement dans le coup pour aller disputer le MVP si les choses continuent de bien se passer pour lui et les Sixers, premiers de la Conférence Est. Le Camerounais tourne pour le moment à 29.8 points et 11.3 rebonds de moyenne et sera titulaire lors du All-Star Game 2021 le 7 mars prochain.

Joel Embiid se proclame « inarrêtable » puis... se fait découper par Chris Boucher

Pour ce qui est de ce qu'a dit Shaq sur le fait qu'il n'avait pas vu un big man avec autant de chances de remporter le titre de MVP depuis longtemps, on s'est penché un peu sur la question.

En 2010, Dwight Howard avait fini 2e des votes derrière Derrick Rose.

En 2014, Blake Griffin et Joakim Noah avaient fini respectivement 3e et 4e. Derrière Kevin Durant et LeBron James.

En 2018, Anthony Davis avait terminé sur le podium, derrière James Harden et LeBron.

Pour la victoire d'un intérieur, il faut remonter à 2007 et le sacre de Dirk Nowitzki, qui n'était pas franchement un poste 4 traditionnel. Un peu plus tôt, en 2004, Kevin Garnett avait été élu MVP, après un doublé de Tim Duncan. Une autre époque, effectivement.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest