« C’est dégoûtant » : Steve Kerr s’enflamme contre l’arbitrage en NBA

Après la défaite des Golden State Warriors face aux Denver Nuggets (114-120), Steve Kerr a longuement critiqué l’arbitrage en NBA.

Benjamin MoubèchePar Benjamin Moubèche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
« C’est dégoûtant » : Steve Kerr s’enflamme contre l’arbitrage en NBA

Les 18 lancers francs de Nikola Jokic ont joué un rôle déterminant dans la défaite des Warriors face aux Nuggets ce lundi. Pour établir ce nouveau record en carrière, le Serbe a fait 14 fois la différence sur la ligne des lancers francs en seconde mi-temps. «Si j’étais un fan, je n’aurais pas voulu regarder la deuxième mi-temps de ce match», a affirmé Steve Kerr, qui s’est montré très critique envers l’arbitrage en NBA après la rencontre. «C’était dégoûtant.»

Après la rencontre, l’entraîneur de Golden State a entamé une diatribe, non pas sur l’arbitrage de cette rencontre en particulier, mais sur l’état actuel du jeu dans la ligue : «J’ai un problème avec la façon dont l’arbitrage empêche de défendre. Nous permettons aux joueurs de se frayer un chemin jusqu’à la ligne des lancers francs. Si j’étais un fan, je n’aurais pas voulu regarder la deuxième mi-temps de ce match. C’était dégoûtant. Mais les arbitres doivent siffler ces fautes, parce que c'est ce qu'on leur demande.»

«Les joueurs sont vraiment intelligents dans cette ligue. Au cours des dix dernières années, ils sont devenus de plus en plus intelligents», a continué le coach. «Ils en profitent pleinement. C’est une parade jusqu’à la ligne des lancers francs, et c’est dégoûtant à regarder.»

Klay Thompson et les Warriors ne parlent plus d'un nouveau contrat, c'est bientôt la fin ?

Stephen Curry dénonce un manque de cohérence en NBA

Au micro d’ESPN, Nikola Jokic a affirmé qu’il ne cherchait pas à «vendre» des fautes, mais seulement à être plus physique et plus agressif après une première période difficile (6 points à 1/5 au tir). Cependant, Stephen Curry — expert en la matière puisqu’il figure parmi les 20 joueurs qui tentent le plus de lancers depuis le début de la saison, devant Jokic — admet que l’impression visuelle est l’une des clés.

Le meneur des Warriors a néanmoins un problème avec le manque de cohérence dans l’arbitrage. Les limites paraissent de plus en plus troubles. «C’est difficile, car il y a parfois des incohérences d’un côté comme de l’autre», a souligné Curry. «Je ne dis pas que nous ne faisons pas de fautes, mais la cohérence est essentielle pour comprendre comment on peut défendre.»

La frustration de Steve Kerr s’inscrit dans un débat constant sur l’arbitrage en NBA. Il n’est pas le premier à critiquer le nombre de lancers francs durant les matchs ni à souligner le fait que l’évolution du jeu tend à pénaliser les défenses.

Les Lakers se plaignent de l'arbitrage sur LeBron James

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest