Team USA battue par le Nigeria, une petite onde de choc !

Voilà qui pourrait bien donner quelques idées aux Bleus, adversaires de Team USA aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Team USA battue par le Nigeria, une petite onde de choc !

Ce n'était qu'un match de préparation. Rien qui ne présage forcément d'un fiasco dans quelques semaines aux Jeux Olympiques... C'est ce que l'on aurait dit si l'on ne parlait pas de Team USA, une équipe pour laquelle la moindre défaite dans une rencontre, officielle ou non, n'est pas tolérée.

Cette Team USA version 2021 aura du mal à entrer dans la mythologie du basket mondial de la même manière que certaines équipes qui l'ont précédée. Le premier match de préparation de la bande à Gregg Popovich s'est soldé par une défaite (90-87) face au Nigeria samedi.

Team USA : les coéquipiers de Kevin Durant, Devin Booker et Lillard enfin connus

Cette première défaite américaine sur une saison olympique depuis 39 matches et plus de 12 ans prouve deux choses :

- Le Nigeria a du talent et il faudra s'en méfier à Tokyo. Mike Brown a des joueurs NBA à sa disposition, comme Gabe Vincent du Heat, auteur de 21 points, mais surtout un groupe solide tout court capable de marquer 20 paniers à 3 points contre la meilleure équipe du monde. Lors des JO 2012, les Nigérians avaient perdu de... 83 points face à Team USA. Les temps ont bien changé.

- Même avec les superstars cette fois présentes, les Etats-Unis ne pourront pas se pointer aux JO la fleur au fusil. Toutes les équipes savent maintenant que dans un mauvais jour où en appuyant sur les bons boutons, Kevin Durant, Damian Lillard and co ne sont pas invincibles. Le Nigeria a joué de manière très physique et avec une réussite insolente offensivement. C'est de cette manière-là que la France - l'un des adversaires des Américains dans le groupe A aux JO - et les autres, pourront réussir un exploit.

Le Nigeria, une armée de joueurs américains revanchards

Il manquait trois joueurs aux Etats-Unis (Khris Middleton, Jrue Holiday et Devin Booker, remplacés par les jeunes Darius Garland et Saddiq Bey pour l'occasion), mais aucun qui semble indispensable à la conquête de la médaille d'or. Team USA n'a donc aucune excuse, si ce n'est de n'avoir pas encore élevé son niveau d'efforts à la hauteur de celui d'un groupe de joueurs dont beaucoup sont nés aux Etats-Unis où y ont grandi, à l'image de Chimezie Metu, Precious Achiuwa, Jahlil Okafor ou Josh Okogie.

Le cinq de départ américain avec uniquement des All-Stars avait pourtant de quoi faire trembler les Eagles : Damian Lillard, Bradley Beal, Jayson Tatum, Kevin Durant et Bam Adebayo...

Toujours à Las Vegas, Team USA va se voir proposer un défi qui pourra en dire long sur l'état de forme et l'alchimie de cette équipe. Dans la nuit de lundi à mardi, le groupe de Gregg Popovich affrontera l'Australie.

Le résumé de Team USA-Nigeria

Amical : l'Espagne s'impose une nouvelle fois face aux Bleus

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest