Team USA et son armée d’inconnus à l’AmeriCup

Jeff Van Gundy va devoir former une Team USA compétitive malgré un pool de joueurs improbables et inconnus du grand public.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Team USA et son armée d’inconnus à l’AmeriCup
Traditionnellement, les camps de préparation de Team USA suscitent de l'intérêt. La qualité des groupes composés est souvent affolante et il est difficile de savoir à l'avance qui en sera écarté. Pour une fois, c'est dans une quiétude anormale que la meilleure nation mondiale s'est réunie ce jeudi sur le campus de l'université de Houston pour préparer la Coupe des Amériques, aka l'Americub en Argentine, en Colombie et en Uruguay. Il faut dire que les représentants de l'Oncle Sam n'ont pas le CV des habituels participants aux grandes compétitions. Voilà 10 ans que Team USA n'avait plus participé à ce tournoi et Jeff Van Gundy a dû faire avec les moyens du bord. Aucun joueur NBA actuel. Sept qui ont entre 12 et 206 apparitions dans la grande ligue mais n'y sont plus. Les autres ayant pour seule expérience de la G-League ou des championnats étrangers. Les 17 joueurs pré-sélectionnés par l'ancien coach des Knicks ne diront pas grand chose à ceux qui ne suivent pas la NBA et la G-League très assidûment. Douze passeront le cut. Reggie Williams (206 matches), Kendall Marshall (160) et Darius Morris (132) font figure de cadres et d'anciens dans ce groupe dont voici la composition. Reggie Willams (OKC Blue), Kendall Marshall (Reno Bighorns), Darius Morris (Rio Grande Vally Vipers), Marshall Plumlee (sans club), Billy Baron (Eskisehir, Turquie), Jonathan Holmes (Canton Charge) Rod Benson (Wonju Dongby, Corée du Sud), Ra'Shad James (Cedevita Zagreb, Croatie), Darrun Hilliard (sans club), Alec Brown (Windy City Bulls), Larry Drew II (Sioux Fall Skyforce), Reggie Hearn (Reo Big Horns), Xavier Munford (Greensboro Swarm), Jameel Warney (Texas Legends), CJ Williams (Texas Legends), Derek Willis (Grand Rapids Drive). Les adversaires de Team USA sont à sa portée, mais l'envie de se payer les Etats-Unis sera forcément forte chez des nations pas mal loties en talent comme Porto Rico, le Mexique ou Cuba, tous présents dans la poule du 1er tour pour affronter les hommes de "JVG". Les Argentins, les Brésiliens ou encore les Dominicains n'auront eux non plus par leurs meilleurs joueurs en action, mais il sera intéressant de voir si Team USA peut tout de même dominer son sujet. Un échec ferait assurément parler et pousserait la Fédération américaine à revoir ses plans pour les prochaines campagnes. D'aucuns estiment déjà que présenter cet effectif est un manque de respect pour la compétition...  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest