Tony Parker : « Je ne comprends pas cette série »

Comme Tim Duncan, Tony Parker a la sentiment de disputer face au Thunder l'une des séries les plus intenses de sa carrière.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tony Parker : « Je ne comprends pas cette série »
Si les Spurs ont pris une sérieuse option sur la qualification en l'emportant dans le Game 5, le plus dur reste sans doute à faire pour les hommes de Gregg Popovich. Car si San Antonio n'est plus qu'à une victoire des finales NBA, Tony Parker et les siens ne sont toutefois pas à l'abri d'un nouveau retournement de situation dans une demi-finale de Conférence Ouest où le suspense reste entier. Et comme son coéquipier Tim Duncan, TP estime qu'il dispute actuellement une série historique dont l'issue reste toujours aussi indécise.
« Je ne comprends pas cette série ! », indique la meneur des Bleus sur son site officiel. « C’est vraiment bizarre le basket. En tout cas, le plus important, c’est qu’on ait gagné ce cinquième match. On a perdu nos deux rencontres à Oklahoma parce qu’on n’avait pas réussi à imposer notre jeu. C’est revenu ce soir et honnêtement, je ne sais pas pourquoi.  C’est une vraie grosse victoire dans une série de folie. »
Tony Parker est également revenu sur le pari de son coach qui a décidé de lancer Matt Bonner dans le cinq de départ pour neutraliser Serge Ibaka, bourreau des Spurs lors des deux derniers matches. Un choix payant puisque l'intérieur hispano-congolais a cette fois été limité à 6 petits points à 3 sur 10 aux shoots.
« Matt Bonner a débuté la rencontre dans le cinq de départ à la place de Tiago Splitter parce que Pop voulait mettre un shooteur sur le terrain afin d’écarter Ibaka de la raquette.  De mon côté, j’ai essayé de faire jouer l’équipe. OKC  défend très bien sur moi, ils me laissent très peu d’espace en attaque. Je suis donc obligé de m’adapter et de lâcher la balle assez rapidement pour mes coéquipiers. Ca ne me pose aucun problème, seule la victoire compte à mes yeux. »
Après deux défaites de rang à OKC, les Spurs on retrouvé des couleurs à la maison la nuit dernière et il leur faudra désormais finir le travail à la Chesapeake Arena. Une mission qui s'annonce délicate, aucune des deux équipes n'étant parvenue à s'imposer hors de ses bases dans la série.
« Nous ne sommes plus désormais qu’à une victoire d’une deuxième finale NBA consécutive. Si on pouvait s’éviter un septième match couperet à la maison, ce serait pas mal. On va tout faire pour en finir samedi à OKC. Mais on l’a vu depuis le début de cette finale de conférence, l’équipe qui évolue à domicile prend à chaque fois un net avantage. Ca s’annonce difficile mais si on arrive à rééditer le même match que ce soir avec autant d’intensité, on peut y croire. »
Afficher les commentaires (21)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest