Victor Wembanyama « garde l’objectif en tête » malgré un record de défaites

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL À HOUSTON — La défaite des Spurs contre les Rockets (82-93) ce lundi constitue leur 17e échec consécutif, un nouveau record pour la franchise. « C’est dur, mais on garde l’objectif en tête », explique Victor Wembanyama.

Benjamin MoubèchePar Benjamin Moubèche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Victor Wembanyama « garde l’objectif en tête » malgré un record de défaites

Enfin, le record des Spurs est tombé : une série de défaites sans précédent dans l’histoire de la franchise. Ce lundi, face aux Houston Rockets, Victor Wembanyama et ses coéquipiers ont essuyé leur 17e revers consécutif (82-93).

«Bien sûr, ce n’est pas facile, mais nous savons que nous n’avons pas le choix de continuer à travailler. Le bon côté, c’est que personne ne doute qu’à long terme, nous serons les gagnants», a assuré Wembanyama, auteur de 15 points, 18 rebonds, 5 contres et 5 ballons perdus. «Bien sûr, je déteste perdre, mais je reste concentré sur l’objectif à long terme.»

Une attaque médiocre, mais des notes optimistes pour les Spurs

San Antonio a inscrit un total ridicule de 82 points, marque la plus basse de la saison pour n’importe quelle équipe en NBA. Une réussite de seulement 12,2 % à trois points — une place derrière le triste record établi par le Magic quelques jours plus tôt (8,7 %). Ce soir, l’attaque des Spurs a complètement failli, s’éloignant des standards déjà faibles (110,7 points par match, 34,7 % derrière l’arc) de l’équipe.

«En NBA, il faut pouvoir rentrer un tir. Vous ne pouvez pas tirer à 5/41 à trois points. Ce n’est pas possible», a souligné Gregg Popovich en conférence de presse. «Rater autant de tirs, cela rend les choses très, très difficiles.»

Victor Wembanyama, les Spurs, et le test du marshmallow

Malgré le marasme offensif, plusieurs points positifs émergent. La prestation de Victor Wembanyama en est un. La ténacité des joueurs — «de tous», insiste Popovich — ainsi que leur défense en transition en est un autre. Les Rockets ont joué 18,8 % de leurs possessions en transition, selon Cleaning The Glass, mais n’ont pas réussi à en tirer de véritable avantage. C’est sur ces aspects que l’entraîneur a préféré se concentrer devant les médias.

«Ils ont joué à fond. Ils ont fait un très bon match. Ce qui est vraiment étonnant, c’est que si vous tirez à 5/41 à trois points, vous allez devoir beaucoup défendre en transition. Et ils ont réussi à marquer dix points en transition. Ils ont fait un sacré travail défensif à cet égard. Je suis très fier d’eux. Ils progressent dans tous les domaines», a-t-il longuement relevé.

Victor Wembanyama : «C’est dur, mais on garde l’objectif en tête»

Maintenant qu’ils détiennent le record de défaites consécutives de la franchise, rien ne présage que les Spurs ne creuseront pas plus profondément. La double confrontation face aux Lakers de LeBron James cette semaine menace de pousser la série encore plus loin.

«Je n’y suis pas habitué et, bien sûr, ça change de l’Europe où tout peut basculer d’une saison à l’autre pour un club. C’est différent (en NBA)», explique Victor Wembanyama. «Je vois que personne ne panique. Le staff et les joueurs restent toujours aussi professionnels. C’est dur, mais on garde l’objectif en tête.»

Victor Wembanyama raconte sa nouvelle vie en NBA : « Je me suis adapté »

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest