Le fantasme Victor Wembanyama résumé en une statistique

Victor Wembanyama a marqué les esprits avec sa très grosse performance aux Etats-Unis la nuit dernière.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le fantasme Victor Wembanyama résumé en une statistique

Twitter, Reddit, journalistes, passionnés, joueurs, coaches. Tous n’ont qu’un seul nom à la bouche depuis hier soir. Celui de Victor Wembanyama. Sa performance exceptionnelle – 37 points – contre le G-League Ignite a scotché tout le monde. Le jeune français est arrivé à Las Vegas avec son statut de premier choix de draft et il l’a assumé, asseyant un peu plus sa domination en prenant le dessus sur un très bon Scoot Henderson (28 points), qui semble bien parti pour être choisi juste après lui en juin 2023.

Victor Wembanyama monstrueux vs la Team Ignite, l’Amérique a compris

Les scouts et les GM le connaissaient déjà. Il ne s’est donc pas fait un nom mais plutôt un surnom, « Wemby », le genre de pseudonyme qui colle à la peau des plus grands phénomènes de la ligue.

Le chemin est encore long mais ça approche. Et en attendant l’heure de vérité, les Américains (et le reste du monde) fantasme. Pourquoi ? Une statistique qui résume le tout, même si elle n’est pas aussi forte que l’impression visuelle dégagée mardi soir.

6 joueurs de 2,24 mètres ou plus ont inscrit plus de 7 paniers à trois-points au cours de leur carrière NBA. Victor Wembanyama en a planté 7 en un match. Une rencontre amicale, certes, où tout était fait pour qu’il brille. Mais quand même. Sa fluidité, sa mécanique, son adresse et sa confiance en disent long sur le bonhomme. La NBA tient l’un de ses nouveaux chouchous. Ça va tanker sec cette saison.

DeMarcus Cousins scotché par le phénomène Victor Wembanyama

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest