Les Warriors confrontés à un choix pour Jordan Poole

Les Golden State Warriors n’ont plus qu’un mois pour proposer une extension de contrat à Jordan Poole.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Warriors confrontés à un choix pour Jordan Poole

Le plus gros problème des Golden State Warriors est de devoir choisir. Un effectif aussi profond que le leur est un atout à double tranchant. Tout le monde ne pourra pas rester tout en ayant le salaire qu’il mérite. En ce qui concerne Jordan Poole, le champion en titre n’a plus qu’un mois pour prendre une décision majeure pour la suite.

Jusqu’au 17 octobre, l’arrière est éligible à une extension de contrat rookie. Une deadline qui ne laisse plus beaucoup de marge aux Warriors pour faire leur choix.

Cette saison, Poole s’est montré particulièrement précieux aux côtés de Stephen Curry, notamment en l’absence de Klay Thompson. Il affiche des moyennes de 18,5 points et 4 passes par match, sur des pourcentages solides, en 2021-2022. À seulement 23 ans, il ne fait aucun doute que Golden State compte sur son arrière pour l’avenir.

Bob Myers, le General Manager de la franchise, n’est pas face à un choix aussi drastique que ce que l’on pourrait croire. Il ne s’agit pas de conserver ou perdre Jordan Poole. Si aucun accord n’est trouvé avant le début de la saison, le 28e pick de la draft 2019 sera restricted free agent pendant l’été 2023. Cela signifie que son équipe pourra s’aligner sur les offres des concurrents si elle tient absolument à garder son joueur.

Andre Iguodala, les Warriors insistent pour le faire revenir

Jordan Poole, un dossier parmi d’autres pour les Warriors en 2023

À ce stade, il y a de grandes chances que les Warriors attendent avant de faire une offre à leur pépite. Cela représente cependant une prise de risques, puisque d’autres franchises comme le Magic se prépareraient déjà à passer à l’offensive.

Repousser les négociations à l’été suivant pourrait également mettre le front office dans une situation difficile pendant l’intersaison. Au-delà de Jordan Poole, Andrew Wiggins sera agent libre. L’ailier a joué un rôle crucial dans le titre de Golden State cette année et aura certainement des exigences salariales importantes.

En parallèle, Klay Thompson sera éligible à une extension — reléguée au second plan pour le moment. Mais surtout, Draymond Green dispose d’une player option pour l’exercice 2023-2024. L’ancre défensive de l’équipe pourrait également devenir agent libre pour tenter d’obtenir le contrat max qu’il vise.

Les Warriors pourraient ainsi se retrouver à devoir re-signer Jordan Poole, Andrew Wiggins et Draymond Green dans le même été. Avec, cette fois, de grandes chances de perdre un à deux d’entre eux. Trouver les 100 millions de dollars que demandera potentiellement Poole dans ce contexte pourrait s’avérer très difficile.

Dans un mois, nous saurons donc à quoi ressemblera l’intersaison des champions 2022. L’été pourrait vite devenir explosif et ébranler le projet pourtant si bien construit et si stable de cette dynastie.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest