Golden State Warriors, le changement c’est maintenant

Steve Kerr a modifié son cinq de départ pour essayer de lancer des Golden State Warriors encore en difficultés à mi-saison.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Golden State Warriors, le changement c’est maintenant

Les franchises NBA ont déjà joué un poil plus de la moitié des matches cette saison. Et à mi-parcours, les Golden State Warriors sont encore très en retard sur leurs temps de passages. Ils ne sont que neuvièmes à l’Ouest avec un bilan négatif (22 victoires, 23 défaites). Des performances indignes d’un champion en titre, notamment à l’extérieur et encore plus quand il s’agit de jouer contre les formations de la Conférence Est.

Même s’ils ont encore perdu la nuit dernière, leur prestation globale contre les Boston Celtics – défaite 118-121 après prolongation – rappelle que les joueurs de Steve Kerr sont capables d’hausser leur niveau de jeu. Et s’ils accrochent solidement à cette idée, en insistant sur le fait qu’en playoffs, au complet, ils ne seront pas faciles à sortir quelle que soit leur position à l’Ouest.

Mais il reste tout de même important de relever la barre et d’engranger de la confiance d’ici là. Non seulement pour se qualifier, après tout, ce n’est pas encore fait loin de là, mais aussi pour arriver sur une bonne dynamique. Le coach a donc déjà effectué un ajustement. Kevon Looney, pourtant excellent cette saison, sort du cinq majeur pour laisser sa place à Jordan Poole.

Une décision qui tend à donner encore plus de puissance offensive aux Warriors. Les quatre options offensives de l’équipe – Stephen Curry, Klay Thompson, Andrew Wiggins et donc Poole –ont d’ailleurs marqué 20 points ou plus la nuit dernière. Poole a souvent été meilleur dans la peau d’un titulaire plutôt qu’en sixième homme. Il brille en étant associé à des joueurs encore plus forts, ce qui lui laisse plus d’espaces. Draymond Green se retrouve en pivot « small ball. »

Les Californiens ont déjà martyrisé bon nombre d’équipes dans cette configuration. Mais pas cette saison. Ce cinq affiche un différentiel à peine positif (+0,7) sur 100 possessions en 108 minutes. Mais ils peuvent monter en régime. Les prochains changements attendus concernent l’effectif. Sans Jordan Poole, le banc perd encore en volume offensif. Les Warriors vont devoir ajouter des vétérans. Ils ne seraient pas enclins néanmoins à transférer leurs jeunes (James Wiseman, James Kuminga, Moses Moody) à la deadline.

CQFR : Boston s’offre le remake des Finales

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest