Les Warriors remportent le game 1 grâce à leur banc

Alors que Stephen Curry et Klay Thompson sont passés à côté de leur match, les Golden State Warriors ont empoché le game 1 (104-89) des Finales NBA grâce à une performance supérieure de leurs remplaçants.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Les Warriors remportent le game 1 grâce à leur banc
On ne veut pas jouer les oiseaux de mauvais augure pour les Cavs, mais perdre un match au cours duquel Stephen Curry et Klay Thompson n'ont inscrit que 20 points à deux tout en shootant à 8/27 en cumulé n'est pas bon signe... Les Golden State Warriors ont remporté le match inaugural de ces Finales NBA 2016 devant leur public cette nuit, sans avoir à compter sur des efforts démesurés de la part de leurs deux gâchettes, ce qui est une importante victoire psychologique en soi. Steve Kerr a en effet permis à ses seconds couteaux de rappeler que c'est aussi grâce à la profondeur de leur banc que les Californiens ont réussi la meilleure saison régulière de l'histoire de la ligue. Après une première mi-temps sans génie des deux côtés (+5 pour Golden State), les Cavs ont été maintenus en vie par l'énergie de LeBron James, à une passe du triple-double (23 points, 12 rebonds) et Kyrie Irving (26 points), suffisamment agressif pour aller 12 fois sur la ligne, jusqu'à ce que le banc des Dubs fasse la différence de manière historique avec un 45-10 global face au second unit adverse, ce qui est le plus gros écart enregistré dans l'histoire des Finales. Shaun Livingston (20 points à 8/10) est pour le moment le MVP de ces Finales, tant il a joué avec intelligence et efficacité comme tous les soirs ou presque depuis qu'il a quitté Brooklyn pour la Bay Area. Andre Iguodala, remis sur le banc à la surprise générale, s'est lui parfaitement accommodé de ce retour à un rôle de 6e homme (12 points, 7 rebonds et 6 passes), conservant sa lucidité même quand des adversaires avaient décidé d'attenter à l'intégrité de ses parties intimes (cf Matthew Dellavedova). Quant à Leandro Barbosa, le Brésilien a fait des ravages lors des 11 minutes où Kerr lui a donné carte blanche pour faire feu (11 points à 5/5).
"Je suis vraiment fier que tout le monde ait pu contribuer à la victoire ce soir. C'est exactement pour cette raison que nous en sommes là aujourd'hui. Chaque joueur est capable d'avoir un impact sur le match que l'on dispute", a salué Stephen Curry après la rencontre.
Cet impact venu de l'extérieur a aidé le coach des champions en titre à calmer sa nervosité (voir son imitation de Bruce Lee ci-dessous), lui qui a souvent pesté contre les maladresses de son équipe. On ne peut qu'être d'accord avec lui et c'est justement ce qui est inquiétant pour Cleveland. Curry et Thompson ne manqueront pas la cible de cette manière tous les soirs jusqu'à la fin de cette série. Pour espérer désarçonner les aspirants au back-to-back, les Cavs vont être dans l'obligation de procéder différemment dès dimanche. Sans quoi ils risquent comme l'an dernier d'en être réduits à attendre des miracles au final vains de LeBron James...

Les highlights de Shaun Livingston, héros du game 1

http://www.dailymotion.com/video/x4e7swg_shaun-livingston-decisif-dans-le-game-1-avec-ses-20-points_sport
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest