Al Horford blessé, c’est l’heure de Robert Williams

Le rookie Robert Williams pourrait bien profiter des pépins physiques de certains de ses coéquipiers aux Boston Celtics.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Al Horford blessé, c’est l’heure de Robert Williams

Les Boston Celtics ont appris mercredi le forfait "pour plusieurs matches" de leur pivot Al Horford. Victime d'un syndrome rotulien au genou gauche, le Dominicain n'aidera pas son équipe à poursuivre sa série de 6 victoires consécutives. Même chose pour Aron Baynes, touché à la cheville; Voilà l'opportunité pour le rookie Robert Williams de briller.

Le jeune intérieur des C's s'est déjà fait remarquer lors du dernier match contre les New Orleans Pelicans avec un joli chantier en 26 minutes depuis le banc : 7 points, 11 rebonds, 3 contres et une interception. Au delà de statistiques intéressantes, le débutant au professionnalisme un poil douteux à son arrivée depuis la fac de Texas A&M, a montré qu'il ne craignait pas grand monde. Anthony Davis a beau avoir inscrit 41 points dans le match en question, Williams a réussi à gêner le All-Star. Davis a inscrit 15 de ses 41 points face à Robert Williams à 7/17 de réussite. Probant.

"Je trouve qu'il a fait du bon travail en défense. Il a contré quelques tirs et quand il est là, on voit la différence", a expliqué Brad Stevens au Boston Globe.

Jusqu'ici, son temps de jeu avait été famélique. Normal dans un effectif ou d'autres joueurs plus chevronnés ont déjà du mal à être contentés. Mais avec Daniel Theis, très tranchant ces derniers temps, Williams a une vraie chance d'apporter une plus-value à Boston dans son style plus porté sur la cavalcade, le dunk et la défense en haute altitude.

Les Celtics seront à Washington jeudi.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest