Davis : les Bucks sur sa short list, pas les Celtics

BasketSessionPar BasketSession Publié

En cas de trade, Anthony Davis n’accepterait de re-signer en 2020 qu’avec quatre équipes.

Anthony Davis a fait savoir il y a quelques jours qu’il souhaitait être tradé. Mais il n’y a que quelques équipes qui l’intéressent et pour lesquelles il serait prêt à re-signer une fois qu’il sera free agent à l’été 2020. Si, sans surprise, les Los Angeles Lakers et les New York Knicks font partie de sa wish list, les Boston Celtics, habituellement mentionnés comme une destination possible, n’y figure pas. Ce qui confirmerait les rumeurs évoquées la semaine dernière. C’est ce que croit savoir l’insider Adrian Wojnarowski, d’ESPN :

« Au-delà des Lakers et de Knicks, les Pelicans ont eu connaissance ‘de la poignée’ d’équipes pour lesquelles Anthony Davis serait prêt à signer sur le long terme après un trade, ont rapporté des sources de la ligue à ESPN. Boston ne fait pas partie de cette liste. »

Quelques instants plus tard, Wojnarowski assurait que les Milwaukee Bucks étaient également présents sur la liste :

« Les Milwaukee Bucks sont l’une des équipes sur la nouvelle liste étendue de Davis, ont dit des sources de la ligue à ESPN. Milwaukee ne s’est pas renseigné sur un trade pour Davis, selon des sources, et la composition de son roster rend un trade extrêmement difficile à réaliser. »

Dans la foulée, c’est Shams Charania qui rapportait qu’une quatrième et dernière équipe figurait sur la liste : les Los Angeles Clippers.

« Les représentants d’Anthony Davis ont informé les Pelicans qu’il signerait sur le long terme avec les Lakers, les Knicks, les Bucks et les Clippers s’il est tradé. »

Les Los Angeles Lakers, les New York Knicks, les Bucks et les Clippers - ainsi que toute équipe qui serait prêt à prendre le risque de ne l’avoir que sur du court terme - ont jusqu’au 7 février pour conclure un deal avant l’été prochain. Un deal prochain est hautement probable. En excluant de sa liste les Boston Celtics - qui ne peuvent pas le recruter avant la deadline mais qui ont de belles contreparties à offrir l’été prochain -, Anthony Davis a retiré une bonne raison aux Pelicans de patienter encore quelques mois. Une stratégie orchestrée avec Rich Paul pour accroître ses chances de rejoindre les Los Angeles Lakers cette saison ?