97 CLE
108 MIA
124 MIL
115 CHI
132 NOP
127 LAC
106 NYK
103 DAL
128 PHO
112 ATL
101 DEN
93 BKN

Sans Anthony Davis, les Lakers risquent la peur du vide

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Adrian Wojnarowski a révélé qu'aucun free agent majeur ne veut rejoindre les Los Angeles Lakers. Si Anthony Davis ne vient pas, gare à la grisaille.

L'été s'annonce compliqué pour les Los Angeles Lakers. Du moins dans l'optique de ce que souhaitait Magic Johnson avant de se rendre compte qu'il n'était pas fait pour le job et se languissait de pouvoir tweeter des banalités sans prendre d'amende. Magic rêvait d'un roster de stars, avec LeBron James en joyau de la couronne. Le "King" est bien là, mais ses sujets de renom se font attendre. Adrian Wojnarowski d'ESPN a expliqué cette semaine qu'aucun free agent d'élite - comprendre Kevin Durant, Kawhi Leonard et Kyrie Irving - ne prévoyait de signer aux Lakers dans les prochaines semaines. "S'ils n'arrivent pas à monter un trade pour Anthony Davis, ce sera compliqué pour eux de constituer une équipe qui satisfera LeBron James", a précisé Woj.

Regardons au cas par cas ces fameux "free agents d'élite".

Kevin Durant

"KD" est blessé, certes, mais ça n'empêche pas ses prétendants de toujours être sur le coup. S'il quitte les Warriors, ce ne sera sans doute pas pour s'adjoindre à une méga star comme LeBron James. Durant a beau être toujours fan du "King" et le respecter plus que quiconque, il a déjà décrit l'atmosphère médiatique autour de "LBJ" comme "toxique". Difficile de le voir changer d'avis, d'autant que les critiques ne louperont pas l'occasion de le décrire à nouveau comme un opportuniste incapable de relever un vrai challenge.

Kawhi Leonard

On sait que Kawhi voulait absolument jouer à Los Angeles au moment où il a demandé son trade aux Spurs. Mais depuis que LeBron James a signé, son "camp" (Tonton Dennis, donc) a fait fuiter des informations indiquant que la perspective de jouer avec un basketteur aussi polarisant ne lui plaisait guère. Leonard a beau s'entraîner parfois l'été dans la même structure que LeBron, passer toute une saison avec lui est une chose sensiblement différente. Depuis les playoffs, la donne a par ailleurs changé et "The Klaw" semble avoir limité son choix aux Raptors et aux Clippers. A nouveau, les Lakers semblent hors jeu.

Kyrie Irving

La relation entre Kyrie et LeBron s'est réchauffée et les rumeurs d'une réunion ont fait leur chemin pendant quelques jours. Récemment, la préférence d'Irving s'est plutôt tournée vers les Brooklyn Nets et des membres de son entourage ont laissé entendre qu'il n'était pas rabiboché avec le "King" au point de vouloir à nouveau être éclipsé par sa majesté pendant toute une saison.

Pelinka est sous pression pour Anthony Davis

Les autres free agents de renom sont des All-Stars et/ou des excellents basketteurs capables de faire passer un cap à une équipe. On pense à Jimmy Butler, Khris Middleton, Kemba Walker ou Nikola Vucevic, dont l'apport serait tout sauf négligeable. Surtout lorsque l'on repense au supporting cast de la saison dernière entre cas sociaux et jeunes doués mais un peu écrasés par la pression. Sauf que les joueurs pré-cités e ne sont en aucun cas des "game changers". Ces joueurs dont LeBron adorerait se servir comme béquille pour glaner une nouvelle bague et cimenter sa legacy.

Cette situation qui se dessine va donc contraindre Rob Pelinka à un do or die sur le dossier Anthony Davis. Rien ne presse pour les Pelicans et ils peuvent se permettre de faire monter les enchères avant le début de la saison. Et le risque de se retrouver sans gros poisson à adjoindre à LeBron pourrait pousser le patron sportif des Lakers à lâcher plus que ce qu'il avait prévu. Brandon Ingram, Lonzo Ball, Kyle Kuzma, Josh Hart et le pick n°4 sont ainsi dans la balance. Quels atouts pourra-t-il conserver ? Car les Lakers doivent quand même réussir à conserver une ossature correcte pour entourer l'hypothétique tandem LeBron James-Anthony Davis. C'est cette problématique que va devoir résoudre Pelinka pendant que le monde a les yeux tournés vers les Finales NBA.

Woj a tout de même conclu son intervention sur ESPN par une remarque notable. Si les Lakers ne tradent pas leur pick n°4 avant ou pendant la Draft 2019, c'est qu'ils sont dans une forme d'impasse sur le dossier Anthony Davis. La Draft étant dans un peu plus d'une semaine, le temps presse déjà...