Asia Durr : le témoignage glaçant de la joueuse de New York sur le Covid-19

Asia Durr : le témoignage glaçant de la joueuse de New York sur le Covid-19

Asia Durr, la joueuse de New York en WNBA, a contracté le Covid il y a 8 mois. Aujourd'hui, les séquelles font qu'elle n'est pas certaine de pouvoir poursuivre sa prometteuse carrière.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS

Il y a quelques semaines, Nassir Little, le joueur des Portland Trail Blazers, faisait un récit effrayant de son expérience avec le Covid-19. Si certains continuent de prendre cette pandémie à la légère parce qu'eux et leurs proches n'ont pas été touchés, ou alors seulement par des formes légères, qu'ils prennent deux minutes pour se pencher sur ce qu'a vécu, et ce qu'est toujours en train de vivre Asia Durr.

Durr, 23 ans, est l'une des jeunes joueuses les plus talentueuses de la WNBA. Draftée par les New York Liberty en 2e position en 2019 à sa sortie de Louisville, l'arrière a dû déclarer forfait pour la saison 2020 après avoir contracté le Covid avant le début de la bulle floridienne. Depuis, Asia n'a pas récupéré comme la majorité des malades de son âge. Alors qu'elle devait disputer la saison de LFB avec Montpellier, elle avait dû renoncer à venir en France car toujours pas suffisamment rétablie.

Cette semaine, Asia Durr est sortie de son silence pour évoquer l'enfer qu'est devenu sa vie, alors qu'elle n'a toujours pas vaincu les effets indésirables de la forme grave du Covid qu'elle a contractée à l'époque. Voici ce qu'elle a raconté lors de son interview dans l'émission Real Sports.

"Il y a des jours où je me sens bien et où j'ai l'impression d'être capable d'aller faire des courses ou de nettoyer la maison. Et d'autres où je ne peux que rester au lit, avec la sensation d'avoir été percutée par un bus. Ma vie a complètement changé depuis le 8 juin (la date à laquelle elle a été testée positive).

J'ai fait des aller-retours à l'hôpital, pour voir des médecins. Je n'arrivais pas à respirer, je crachais du sang. La douleur était tellement aigüe que j'avais l'impression que quelqu'un me poignardait toutes les secondes avec un long couteau directement dans les poumons. Je me réveillais à 2 heures du matin et faisais des aller-retours aux toilettes pour vomir. Je ne pouvais rien garder, j'ai perdu 15 kg".

Nassir Little raconte son expérience du COVID-19 et ça fait froid dans le dos

Si la situation s'est très légèrement améliorée, Asia Durr est toujours fortement handicapée par ce que le Covid a fait subir à son corps. Si elle espère pouvoir reprendre le basket un jour, elle est encore loin d'être tirée d'affaire et de pouvoir envisager la poursuite de sa si prometteuse carrière.

"Je n'ai pas retouché un ballon ou testé mon corps depuis. C'est très difficile pour moi. Les médecins m'ont dit que je n'avais pas l'autorisation pour faire quoi que ce soit sur le plan physique, parce que ça pourrait partir en vrille. C'est dur parce que généralement, quand je vis une période difficile, je joue au basket. Là, je ne peux même pas faire ça. Je ne suis même pas capable de tirer un lancer-franc.

Est-ce que je serai capable de rejouer un jour ? Cette question m'a traversé l'esprit de nombreuses fois".

Ce témoignage, conjugué à celui de Nassir Little, fait évidemment froid dans le dos. Il n'y a pas encore assez de recul sur la maladie pour savoir si elle peut avoir des effets à long terme sur la santé des sportifs. Quelques cas indiquent malheureusement que des séquelles avec des conséquences graves sont à redouter, même s'il s'agit d'un pourcentage faible.

C'est en entendant des histoires comme celles-là qu'il est difficile de garder son calme devant des gens qui minimisent la gravité de la situation sanitaire mondiale aujourd'hui...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest