Ben Simmons profite de son carton pour tacler Rudy Gobert

Auteur de 42 points, son nouveau record en carrière, Ben Simmons s’est permis d’envoyer une petite pique à Rudy Gobert.

Onyeka StankovicPar Onyeka Stankovic | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Ben Simmons profite de son carton pour tacler Rudy Gobert

Sans Joel Embiid, il fallait un joueur des Philadelphia Sixers pour prendre le relais et assumer le scoring en attaque. Un rôle qui revient logiquement à Ben Simmons, l’autre All-Star de l’effectif. Mais il n’est pas nécessairement réputé pour sa capacité à marquer des points. Pourtant, il a bel et bien élevé son niveau de jeu hier soir. Et pas qu’un peu.

Le premier choix de la draft 2016 s’est montré très agressif pour finir avec 42 points à 15 sur 26 aux tirs. Son nouveau record en carrière. Insuffisant cependant pour l’emporter devant le Utah Jazz, toujours la meilleure équipe depuis le coup d’envoi de la saison régulière. La formation de Salt Lake City est sortie victorieuse, 134 à 123, décrochant ainsi son dix-neuvième succès au cours des vingt derniers matches.

CQFR : Kyrie met le feu, Randle frappe à la porte des All-Stars

Mais Ben Simmons a livré une grande prestation. Il faut dire qu’il était particulièrement motivé quand il a vu le plan de jeu du Jazz pour le contenir.

« J’ai adoré quand j’ai vu que c’était Rudy Gobert qui défendait sur moi. J’adore pouvoir agresser un mec comme ça. C’était un peu comme un manque de respect de le mettre sur moi », confie l’ailier des Sixers.

Rudy Gobert est un double DPOY et c’est l’un des meilleurs défenseurs de la ligue. Le plus efficace et le plus redouté pour protéger le cercle. Mais en revanche, il manque un peu de mobilité pour ralentir des attaquants plus véloces. Simmons, justement, aime bien s’attaquer aux plus grands et les déborder en dribbles. C’était donc la tactique des Sixers.

« On a voulu trouver un cinq pour que Rudy défende sur Ben et c’est ce qui s’est passé », notait par exemple Doc Rivers.

Le Français a effectivement commencé sur l’Australien. Sauf que dans les faits, ils étaient plusieurs joueurs du Jazz à alterner sur lui. Sans oublier le fait que la formation de Quin Snyder change sur tous les écrans. Alors, oui, il y a eu des moments où Ben Simmons a mis Rudy Gobert en difficulté. Notamment dès le début du match. Mais ce n’est pas comme s’il avait marqué 42 points sur sa tête. Après, on salue tout de même le petit tacle gratuit. Ça ne fait jamais de mal.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest