CQFR : Kyrie met le feu, Randle frappe à la porte des All-Stars

CQFR : Kyrie met le feu, Randle frappe à la porte des All-Stars

Voici ce qu'il fallait retenir des 7 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Bulls @ Pacers : 120-112
Rockets @ Wizards : 119-131
Hawks @ Knicks : 112-123
Sixers @ Jazz : 123-134
Cavs @ Warriors : 98-129
Heat @ Clippers : 118-125
Nets @ Kings : 136-125

---

Kyrie en mode feu d'artifice

- A la surprise d'absolument personne, le match entre deux des trois pires défenses de la NBA a débouché sur un match champagne au niveau du tableau d'affichage. Brooklyn a outscoré Sacramento selon les préceptes de Mike D'Antoni, l'homme qui murmure à l'oreille de Steve Nash.

L'homme de la nuit, c'est clairement Kyrie Irving, auteur de 40 points et d'une prestation stratosphérique au shoot. L'arrière des Nets - oui, maintenant que James Harden est officiellement le point guard, il faut appeler un chat, un chat - a sorti un 9/11 à 3 points, pour orchestrer la plus grosse soirée from downtown (27 paniers) de l'histoire de la franchise.

Harden continue d'être excellent dans son rôle de meneur et c'est encore plus important en l'absence de Kevin Durant. Si le MVP 2018 est toujours dans une débauche d'énergie limitée défensivement, il fait très peu de mauvais choix en attaque et a enregistré son 5e triple-double sous le maillot des Nets.

- Tiens, Hassan Whiteside (26 pts, 16 rbds) est sorti du placard pour faire une... Hassan Whiteside. Dans le dico, si vous cherchez le nom du pivot des Kings, vous y trouverez la définition suivante : "personne capable de sortir des performances statistiques aussi époustouflantes qu'elles sont parfaitement inutiles au collectif et masquent une attitude de feignasse patentée".

Clarkson éclipse Simmons, Utah continue son show

- On espérait voir un bon gros clash de pivots à l'ancienne entre Rudy Gobert et Joel Embiid cette nuit. Malheureusement, la star des Sixers a déclaré forfait après l'échauffement en raison de problèmes de dos. A partir de là, c'était forcément plus compliqué de faire chuter l'équipe la plus incandescente du moment. Philadelphie a quand même défendu son bout de gras et poussé Utah à se battre pour décrocher une 19e victoire en 20 matches et prolonger cette fantastique dynamique.

Il a fallu que Jordan Clarkson se mette en mode 6th man of the year et inscrive 40 points en sortie de banc, puis que Utah serre un peu la vis dans un match trop ouvert au goût de Quin Snyder pour que la meilleure équipe de la ligue l'emporte.

- Ben Simmons était transfiguré et a explosé son record en carrière avec 42 points, 12 passes et 9 rebonds. De quoi se demander s'il serait capable de performances comme ça tous les soirs s'il était l'option n°1 d'une équipe un jour...

Stephen Curry, quelle dinguerie...

- Les Warriors se sont offert une petite promenade de santé à domicile contre Cleveland. Draymond Green a égalé son record de passes en carrière (16) et Stephen Curry a poursuivi sur sa superbe lancée en inscrivant 36 points en... trois quart-temps.

La probabilité pour que ces deux-là soient capables de jouer ensemble les yeux fermés est quand même assez élevée quand on voit certaines actions qu'ils arrivent parfois à développer.

- Les 10 derniers matches de Stephen Curry sont absolument indécents en termes de production et d'adresse pour un type qui shoote autant. Si vous ne pensez pas que Curry est un candidat légitime au MVP cette saison, ces chiffres vous feront peut-être un peu changer d'avis.

Cette stat de Stephen Curry est totalement indécente

He's ready to Randle

- Julius Randle a vraiment très envie de participer au All-Star Game. Comment interpréter autrement son match assez fantastique au scoring contre les Hawks cette nuit ? Avec 44 points et un record personnel à 3 pts (7 paniers), l'ancien intérieur de Kentucky a roulé sur une équipe d'Atlanta clairement déroutée par la tambouille interne autour de John Collins notamment...

Le bilan des Knicks est quasiment à l'équilibre et Tom Thibodeau a pour le moment réussi à limiter les effets de la blessure de Mitchell Robinson. Que demande le peuple ?

Les Clippers gagnent même sans 4 titulaires, Chicago vainc le signe indien

- La confiance règne chez les Clippers. La preuve ? Ils ont encore gagné un match sans Kawhi Leonard ni Paul George, mais aussi sans deux autres de leurs titulaires : Nicolas Batum et Patrick Beverley. Miami a fait les frais du bel élan collectif qui anime les habituels remplaçants de Ty Lue.

Marcus Morris a pris le relais en attaque et a signé sa meilleure performance offensive de la saison (32 pts, 6 paniers à 3 points), face à une équipe de Miami qui allait mieux ces derniers temps, mais pour laquelle on peut continuer de s'inquiéter un peu. Le triple-double de Jimmy Butler (30 points, 10 passes, 10 rebonds), excellent depuis son retour de Covid, n'a pas suffi.

- Tyler Herro a voulu s'échauffer un peu avant d'effectuer son vrai lancer. Les arbitres ont été aussi procéduriers qu'une pervenche et lui ont compté un lancer manqué...

- Les Bulls avaient perdu leurs 10 derniers matches contre les Pacers. Une stat qui aurait rendu furax les glorieux anciens de la franchise si elle les avait concernés. Chicago a mis fin à la disette contre Indiana en allant décrocher une victoire en prolongation cette nuit. Zach LaVine, qui fait lui aussi une saison de All-Star si on excepte le classement encore un peu bas de son équipe, a été déterminant.

Pas uniquement au scoring, où ses 12 points dans le 4e quart-temps ont provoqué la prolongation, mais aussi en défense, où on l'a encore vu avoir une activité très intéressante. LaVine est devenu un joueur complet là où tout le monde ou presque lui prédisait une carrière de soliste forcené et unidimensionnel.

Retour perdant à DC pour Wall

- John Wall (29 pts, 11 pds) faisait son retour à Washington cette nuit. Si le meneur des Rockets a eu droit à un hommage vidéo et à une accolade avec quelques ex-camarades dont Bradley Beal, il n'a pas conjugué ça à un succès. Houston a pris Bradley Beal (37 pts) de plein fouet et a poursuivi sa descente aux enfers avec une 6e défaite de rang.

- Russell Westbrook a enregistré son 6e triple-double de la saison (16 pts, 15 pds, 13 rbds), mais surtout le premier qui a débouché sur une victoire ! On notera qu'il a quand même fallu que Washington affronte l'équipe la plus déplumée du moment en NBA pour que cela se produise.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest