CQFR : Klay Thompson irréel à 3 pts

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 11 matches de la nuit en NBA pour le MLK Day.

Les résultats de la nuit en NBA

Thunder @ Knicks : 127-109

Bulls @ Cavs : 104-88

Pistons @ Wizards : 87-101

Mavs @ Bucks : 106-116

Magic @ Hawks : 122-103

Kings @ Nets : 94-123

Pelicans @ Grizzlies : 105-85

Heat @ Celtics : 99-107

Rockets @ Sixers : 93-121

Blazers @ Jazz : 109-104

Warriors @ Lakers : 130-111

---

Klay Thompson a sorti un match irréel. Ou plutôt trois quart-temps irréels... Jamais personne n'avait fait mieux que marquer ses 9 premiers shoots à 3 points dans un match. Contre les Lakers - comme un clin d'oeil à l'ancienne équipe de son père Mykal - le plus jeune des Splash Brothers a rentré ses 10 premières tentatives extérieures, avant de manquer la 11e et de ne plus entrer sur le parquet du Staples Center. Alors que Golden State retrouve son côté invincible, Klay s'est mis au diapason après une entame de saison poussive et c'est une mauvaise nouvelle de plus pour l'opposition...

- Stephen Curry s'est offert l'un des moments Shaqtin'a Fool de la saison. Le meneur des Warriors, qui n'avait plus dunké depuis l'âge de 4 ans sur un mini-panier dans son jardin, s'est senti pousser des ailes en contre-attaque, seul face au cercle. Malheureusement, une vilaine glissade l'a empêché d'exécuter la chose. Pour ne rien arranger, Curry s'est fendu d'un airball dans la foulée alors que Kevin Durant avait récupéré la balle et lui avait offert une possibilité de rachat. Double peine.

- Joel Embiid a affronté coup sur coup les deux derniers MVP. Après son embrouille avec Russell Westbrook, le pivot des Sixers a réussi à ménager sa relation avec James Harden. Enfin, un peu... Provocant, comme à son habitude, le Camerounais s'est permis un petit regard de défi après avoir claqué un contre de l'espace à Harden.

- Philadelphie a d'ailleurs infligé à Houston sa plus lourde défaite de la saison. Harden, qui a inscrit 37 points et poursuivi sa série au scoring, ne peut pas tout faire tout seul...

- Kyrie Irving est vraiment chaud bouillant depuis son "coup de fil à un ami". Emmenés par leur meneur, les Celtics ont signé une quatrième victoire consécutive face à Miami. Irving n'est pas passé loin d'un triple-double et a battu son record d'interceptions sur un match (8), pour agrémenter ses 26 points et 10 passes à 11/19.

- On attendait le duel Giannis vs Luka en prime time. Les deux hommes ont réussi à s'exprimer mais le suspense n'a duré qu'une mi-temps. Les Bucks ont accéléré après le repos face à des Mavs dépassés et qui disent un peu plus adieux aux playoffs chaque jour. Pour l'affrontement entre Européens amenés à marquer la ligue de leur empreinte, le Greek Freak a fini avec 31 points, 15 rebonds et 5 passes, alors que Doncic a réussi le premier triple-double de sa carrière en NBA : 18 points, 11 rebonds et 10 passes.

- Fin de série pour le Jazz, battu à domicile par Portland après 6 victoires de suite. Damian Lillard (26 points, 8 passes et 8 rebonds) et Jusuf Nurkic (17 points dans le seul 3e quart-temps) étaient bien trop en jambes pour rater l'opportunité de réussir un coup. Nurkic a fait des misères à Rudy Gobert - peu sont capables de dire ça - et son coup de chaud a fait la différence.

- Soirée sympa entre potes pour Evan Fournier et Nikola Vucevic : 29 points chacun et une victoire à l'extérieur contre Atlanta pour relancer la machine et essayer de se rapprocher du top 8.

- Les Nets continuent d'être l'équipe en forme du moment à l'Est avec un quatrième succès consécutif obtenu avec une facilité déconcertante à domicile contre les Kings. D'Angelo Russell a lui aussi confirmé sa dynamique épatante avec 31 points et 8 passes. A un peu plus que la mi-saison, Brooklyn a 4 matches d'avance sur le premier non-qualifié virtuel pour les playoffs. Inespéré il y a quelques mois...

- Les Pelicans ont prouvé qu'ils étaient capables de gagner à l'extérieur (à Memphis) et sans Anthony Davis. Jahlil Okafor a lui montré qu'il savait encore jouer au basket. Titulaire, le n°3 de la Draft 2015, a fini en double-double (20 points, 10 rebonds), comme ses camarades Julius Randle (20&12) et Jrue Holiday (21&11).

- Le meilleur moment de la soirée lors du Knicks-Thunder facilement remporté par OKC ? Les spectateurs du Madison qui chantent à la gloire de Raymond Felton, à l'époque titulaire au sein de la dernière équipe des Knicks à avoir disputé les playoffs.

---

Le classement