CQFR : Doumbouya impressionne, les Clippers giflés !

CQFR : Doumbouya impressionne, les Clippers giflés !

Voici ce qu'il fallait retenir des 11 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA

Grizzlies @ Clippers : 140-114

Raptors @ Nets : 121-102

Jazz @ Magic : 109-96

Thunder @ Cavs : 121-106

Pacers @ Hawks : 111-116

Celtics @ Bulls : 111-104

Nuggets @ Wizards : 114-128

Pistons @ Warriors : 111-104

Spurs @ Bucks : 118-127

Hornets @ Mavs : 123-120, après prolongation

Pelicans @ Kings : 117-115

---

- Sekou Doumbouya ne va plus sortir du cinq des Pistons s'il continue comme ça. Pour sa deuxième titularisation de suite, le rookie français a réussi un nouveau double-double (16 points, 10 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 1 contre) et quelques séquences marquantes lors de la victoire de Detroit sur le parquet des Golden State Warriors. L'ancien Limougeaud peut également se vanter d'afficher le meilleur différentiel +/- de son équipe (+19). On en redemande et c'est presque regrettable que Dwane Casey ait mis aussi longtemps à l'intégrer à sa rotation. L'absence de Blake Griffin et la volonté apparente du front office de faire un lifting avant la deadline sont a priori de bon augure pour Sekou Doumbouya.

On a particulièrement aimé cette action, avec un contre propre suivi d'un panier à 3 points balancé dans le plus grand des calmes.

- Les Los Angeles Clippers ont vécu l'une de leurs premières soirées vraiment inquiétantes cette saison. En l'absence de Paul George, les Californiens ont été dynamités par les Memphis Grizzlies à domicile. Les joueurs de Doc Rivers ont pris 140 points dans le buffet devant leur public, en ayant l'air apathiques et pas du tout concernés pendant toute la rencontre. Kawhi Leonard et Montrezl Harrell ont tous les deux évoqué une absence lamentable de communication et d'énergie qui ne peut pas se reproduire en deuxième partie de saison.

Pour les Grizzlies, tout a marché comme dans un rêve : Jae Crowder (27 pts), Jaren Jackson Jr (23 pts), Ja Morant (24 pts) et Dillon Brooks (22 pts) ont joliment partagé les tâches offensives. Morant, toujours favori incontestable pour succéder à Luka Doncic comme Rookie of the Year, s'est en plus offert le crossover le plus violent de cette saison 2019-2020 sur le pauvre Jerome Robinson. La pause interminable après lui avoir cassé les reins est superbement indécente.

- Kevin Love est plutôt du genre placide sur le terrain. Visiblement, le manque de compétitivité (logique) des Cleveland Cavaliers commence à lui taper sur les nerfs. L'intérieur All-Star a un peu craqué lors de la défaite des siens à domicile contre OKC cette nuit. Avant la rencontre, déjà, The Athletic rapportait que Love avait publiquement gueulé sur son General Manager Koby Altman lors du shootaround. Pendant le match, il a ensuite très clairement montré son agacement envers Collin Sexton, coupable de ne pas faire circuler la balle assez rapidement à ses yeux. Si le champion NBA 2016 a calmé le jeu ensuite sur Instagram, on sent bien qu'une porte de sortie devrait s'ouvrir sous peu...

- Les Mavs ont gâché une nouvelle performance dantesque de Luka Doncic. Vaincus en prolongation à Charlotte, sous les coups de Terry Rozier, clutch à 3 points, et du toujours épatant Devonte Graham (27 points, 13 passes), les Texans ont ce que l'on appelle un peu communément ch** dans la colle. Dallas comptait 12 points d'avance dans le 4e quart-temps, grâce au 10e triple-double cette saison du prodige slovène (39 points, 12 rebonds et 10 passes). Doncic est lui aussi responsable de cette défaite, puisque la fin de son récital n'a pas été parfaite. Sa perte de balle et ses deux paniers à 3 points manqués à la fin du temps réglementaire ont permis aux Hornets de rester dans la partie.

- L'homme le plus clutch de la nuit se nomme JJ Redick. Le vétéran des Pelicans a inscrit un game winner à 1.1 seconde de la fin du match contre les Kings cette nuit, pour une cinquième victoire en six matches. Le héros du jour aurait pu/dû être à nouveau Nemanja Bjelica, dont l'action à 4 points à 4 secondes de la fin laissait penser qu'on se dirigeait vers une prolongation.

Lonzo Ball a confirmé sa bonne forme du moment dans ce match avec un double-double à 24 points et 10 passes. C'est d'ailleurs lui qui sert Redick sur le drive gagnant de l'ancien Dukie.

- Les Nets commencent à méchamment perdre du terrain dans la Conférence Est. Brooklyn a subi sa cinquième défaite de suite lors de la réception des Raptors. La vague d'enthousiasme déclenchée par Spencer Dinwiddie lors des premières semaines de la saison commence à se dissiper. Après avoir été verrouillés comme jamais par le Heat deux jours plus tôt, les Raptors ont repris de l'aplomb grâce à Fred VanVleet (29 pts, 11 pds), Kyle Lowry (26 pts), et Serge Ibaka (21 pts, 12 rbds). Septièmes, les Nets comptent déjà cinq victoires de moins que le 6e, Indiana.

- Le Jazz enchaîne. Utah a glané une cinquième victoire de suite sur le parquet d'Orlando, grâce aux efforts en fin de match de Donovan Mitchell (32 pts) et à l'apport surprise de George Niang, auteur de trois paniers à 3 points consécutifs importants dans le 4e quart-temps pour permettre à la franchise de Salt Lake City de décoller. Rudy Gobert a fini avec 8 points, 17 rebonds et 4 passes, alors qu'Evan Fournier a connu une soirée difficile en termes d'adresse (4/15 pour 9 points) pour le premier match du Magic sans Jonathan Isaac, blessé pour deux mois.

- Après avoir fait son retour de blessure la veille face à Boston, Trae Young a passé la seconde de façon spectaculaire cette nuit. Le meneur des Atlanta Hawks a cartonné pour permettre à son équipe de battre Indiana. Avec 30 de ses 41 points du soir inscrits en première mi-temps, Young a guidé Atlanta, qui a tout de même trouvé le moyen de dilapider 22 points d'avance avant de se reprendre en fin de partie. L'autre acteur majeur du succès des Hawks, le 8e en 36 matches cette saison, se nomme Kevin Huerter. Gêné par des blessures depuis le début de la saison, le sophomore a signé 26 points à 10/18 pour peut-être enfin lancer son année.

- Il faut quand même tirer notre chapeau aux Washington Wizards. Complètement déplumés et obligés de sortir des joueurs de nulle part depuis quelques semaines, les hommes de Scott Brooks parviennent à proposer un basket tout à fait décent et à accrocher quelques grosses équipes à l'occasion. Les Nuggets ont ainsi chuté au Verizon Center la nuit dernière, en partie à cause des remplaçants de D.C. Ish Smith (32 pts) a réussi son record en carrière avec un run de 11 points consécutifs décisif avant le money time. Troy Brown a lui signé l'un des meilleurs matches de sa jeune carrière (25 pts, 14 rbds). A titre indicatif, le cinq des Wizards était le suivant : Isaiah Thomas, Gary Payton II, Jordan McRae, Johnathan Williams, Ian Mahinmi. Les 39 points de Jamal Murray n'ont pas empêché Denver de s'incliner.

- Sans briller, les Celtics ont décroché un 8e succès en 9 matches sur le parquet des Chicago Bulls. Jayson Tatum (28 pts), auteur du panier à 3 points qui a plié le match à une minute de la fin, était un peu mieux réveillé que la nuit précédente contre Atlanta et la contribution de Gordon Haywward (24 pts) a été précieuse. Zach LaVine a orchestré une tentative de comeback avec ses 35 points, en vain.

- Gregg Popovich et les Spurs peuvent se féliciter d'avoir gêné Giannis Antetokounmpo... pendant une mi-temps. Après deux quart-temps poussifs avec 9 points au compteur, le "Greek Freak" s'est défait de l'étreinte texane en claquant 19 de ses 32 points dans le 3e quart-temps. Le MVP sortant a été adroit sur la ligne où les Spurs l'ont envoyé à foison (12/15) sur ses tentatives de drives. Milwaukee a ainsi pu conquérir une cinquième victoire de suite pour conserver très sereinement le trône de l'Est alors que la mi-saison approche.

---

Le classement de la ligue

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest