CQFR : Griffin superstar, that is what you are

CQFR : Griffin superstar, that is what you are

Voici ce qu'il fallait retenir des 3 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA

Philadelphie Sixers @ Detroit Pistons : 132-133

Los Angeles Clippers @ New Orleans Pelicans : 109-116

Sacramento Kings @ Denver Nuggets : 112-126

---

- C'est toujours sympa de voir des joueurs sortir des "statement games", histoire de rappeler qui ils sont. Blake Griffin n'est pas le premier venu et on a peut-être eu un peu tendance à l'oublier ces derniers mois. Lorsqu'il n'est pas blessé et ou empêtré dans des petits soucis extra-sportifs, l'intérieur des Detroit Pistons est sans doute l'un des 10 meilleurs joueurs de la ligue. Comment penser autrement après son match titanesque contre les Sixers cette nuit ? Autant statistiquement que dans les faits, "Quake" a envoyé du lourd pour ce qui a sans doute été l'un des matches les plus intenses et intéressants de ce début de saison à l'Est.

- Face à une défense solide, Griffin a rendu une feuille de stats digne de son talent : 50 pions, 14 rebonds et 6 passes à 20/35 dont 5/10 à 3 points (!). Mieux, c'est lui qui a inscrit le panier de la gagne en overtime sur un move splendide qui a enrhumé Joel Embiid, Robert Covington et toute la Pennsylvanie. Avec ça, l'ancienne star des Clippers a été remarquable en défense. Du tout bon pour une team de Detroit qui a démarré sur une belle cadence avec trois victoires en trois matches.

- Le duel de la nuit, outre celui à distance entre Griffin et Joel Embiid, lui aussi bien chaud (33 points, 11 rebonds et 7 passes), c'est celui entre "Jojo le Process" (son surnom dans le milieu de la pègre) et Andre Drummond. Le Camerounais a fait vivre un enfer au pivot des Pistons. Des défis constants balle en main, des mots doux, des regards appuyés et un bon gros flop en fin de match pour lui faire prendre une deuxième faute technique et le faire éjecter... Drummond n'a même pas pu répondre offensivement, puisqu'il n'avait pas les yeux en face des trous offensivement : 6/20 pour le All-Star.

- Le plus agaçant pour Drummond ? Cette punchline assez folle d'Embiid après le match malgré la défaite. "Je crois que je possède pas mal de biens immobiliers dans sa tête. Il sait qu'il ne peut pas défendre sur moi".  Qu'est ce qu'il aurait sorti si les Sixers avaient gagné...

- Griffin a un peu vengé son camarade de la raquette sur ce bon gros dunk dans les dents sur Jojo.

- Les Kings n'ont pas fait trembler une seconde les Nuggets. Par contre, Marvin Bagley a sans doute fait un peu réfléchir David Joerger sur la pertinence de le faire sortir du banc. Bagley a été le meilleur joueur de Sacramento lors de ses 32 minutes passées sur le terrain. Ses stats parlent pour lui : 20 points à 9/11, 9 rebonds, 3 passes et 5 contres. On aimerait le voir d'entrée de jeu désormais.

- Les Nuggets continuent tranquillement leur début de saison immaculé. Les voilà à 4-0 avec des certitudes impressionnantes dans le jeu. Nikola Jokic n'a pas eu à sortir un match monstrueux (14 points, 12 rebonds et 6 passes en 23 minutes quand même) et le partage du scoring s'est encore effectué en douceur avec 8 joueurs entre 11 et 19 points.

- Le plus effrayant chez Anthony Davis, ce n'est pas tellement sa faculté à faire gagner les Pelicans à coups de grosses stats. Ça, on l'a déjà intégré. Mais c'est plutôt sa capacité à ajouter des éléments à son jeu quasiment match après match. En plus de ses 34 points et 13 rebonds avec un panier à trois points pour tuer le game contre les Clippers, "Unibrow" a affiché des progrès encore saisissants au niveau handle et variété offensive. Ses hesitation moves et même ses dribbles en pénétration ont surpris L.A. cette nuit.

- Même lorsque Nikola Mirotic est un peu "off" à 3 points (0/6), les Pelicans sont capables de gagner un match serré. Encore un signe positif dans ce début de saison réussi (3-0).

- Quand ce ne sont pas Julius Randle et Nikola Mirotic qui font des dégâts derrière Davis, c'est Elfrid Payton : 20 points et un panier important à 3 points à 1 minute de la fin pour l'ancien du Magic.

- Doc Rivers n'a fait jouer Boban Marjanovic qu'une minute cette nuit. Quel manque de considération pour les membres du culte à sa gloire... Du coup, on n'a pas pu le voir s'amuser avec Anthony Davis comme la saison dernière.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest