CQFR : Doncic offre un nouveau récital, les Lakers enchaînent

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 6 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Bulls @ Pacers : 95-108

Rockets @ Heat : 100-129

Kings @ Knicks : 113-92

Lakers @ Spurs : 103-96

Mavs @ Cavs : 131-111

Jazz @ Clippers :

---

- Les grands joueurs réussissent des masterclasses quel que soit l'adversaire. Luka Doncic est de cette trempe-là. Phénoménal contre les Lakers il y a deux jours dans un duel de haute volée avec LeBron James, le Slovène n'a pas baissé de pied contre les plus modestes Cavs. La star des Dallas Mavericks a orchestré un blowout, en complétant un triple-double deux quart-temps et demi, avant de devenir le deuxième joueur de l'histoire à inscrire au moins 25 points, 15 passes et 10 rebonds deux matches de suite.

Face à Cleveland, Luka Doncic s'est "contenté" de 29 points, 15 passes et 14 rebonds en 34 minutes. Ce 11e triple-double de sa jeune carrière lui permet, déjà d'en enregistrer quatre de plus que Magic Johnson avant l'âge de 21 ans. Avec un tel début de saison et le tableau qui s'ouvre un peu à l'Ouest à cause des déboires des Warriors, l'ancien Madrilène file tout droit vers le All-Star Game est l'un des meilleurs joueurs de ce début de saison tout court en NBA.

- Dans ce match, où Kevin Love a un peu tenu la baraque pour les Cavs (29 pts), on a vu un bon Kristaps Porzingis (18 points, 4/6 à 3 points), nettement plus fiable quand il sélectionne bien ses shoots et se pose en lieutenant.

Mais aussi...

- Les Lakers sont lancés sur une belle dynamique. LeBron James et sa bande sont allés conquérir une cinquième victoire de suite sur le parquet de San Antonio. Le "King" a eu un peu de mal à régler la mire (8/23), mais son deuxième triple-double de rang (21 points, 13 rebonds et 11 passes) a pesé dans la balance. On notera quand même qu'outre Anthony Davis (25 pts), les deux contributeurs les plus importants auront été Dwight Howard, auteur d'un perfect à 7/7 (14 pts; 13 rbds) et Kentavious Caldwell-Pope (14 pts). "D12" a même réussi un quatrième quart-temps vintage avec 10 points et 2 contres sur la période. Comme on dit, "le groupe vit bien".

- Point très positif pour les Lakers : ils ont réussi à éteindre les deux stars adverses. DeMar DeRozan et LaMarcus Aldridge ont vécu un calvaire en cumulant 22 points à 7/24 sur plus de 30 minutes ensemble.

- Les Clippers ont eux bataillé dur à domicile contre le Jazz. Ce n'est qu'en fin de partie que le succès des Californiens s'est dessiné autour du réveil de Kawhi Leonard (30 points à 9/26), maladroit jusque-là, et le lapin Duracell Montrezl Harrell, dont la combativité et l'efficacité (19 pts, 8 rbds à +24) ont encore été contagieuses.

- Bon pendant la majeure partie de la rencontre, Donovan Mitchell (36 points à 11/21) a un peu dégoupillé dans le money time en voulant tout faire tout seul et sauver la patrie. D'un côté, ce n'est pas Mike Conley qui allait le faire. L'ancien meneur des Grizzlies est toujours en difficulté en termes d'adresse (2/10 cette nuit) et peine à retrouver son meilleur niveau. Rudy Gobert y est lui allé de son traditionnel double-double (12 pts, 14 rbds).

- Les Kings ont poursuivi leur opération "gommage d'entame pourrie" sur le parquet du Madison Square Garden. Sacramento a remporté sa deuxième victoire de la saison contre New York, grâce notamment à De'Aaron Fox (24 pts) et Buddy Hield (22 pts). Les Kings ont compté jusqu'à 32 points d'avance et se sont baladés.

- Après deux performances très encourageantes, Frank Ntilikina n'a pas pesé sur le match contre les Kings. Pris dans des problèmes de faute, le Français a dû regagner le banc et n'a joué qu'un quart d'heure (2 points, 3 passes, 2 rebonds et une interception) observant ses Knicks se faire trucider en défense. Un match à oublier.

- Lorsque Russell Westbrook et James Harden ne marquent que 9 paniers à deux dans un match, c'est généralement mauvais signe... Les Rockets ont pris presque 30 points d'écart dans la poire sur le parquet de Miami la nuit dernière après une prestation collective abyssale. Westbrook, en particulier, affiche un différentiel +/- dramatique de -46. Le match était à vrai dire plié dès le premier quart-temps, remporté... 46-14 par le Heat.

- Même le buzzer beater de Westbrook a déclenché autant d'enthousiasme populaire que l'annonce d'un nouvel album de  Keen-V.

- Miami ne s'est pas appuyé uniquement sur Jimmy Butler. Duncan Robinson, l'homme dont les parents devaient avoir un petit faible pour les Spurs de la fin des années 90, a pris feu en inscrivant 23 points à 7/11 à 3 points. Meyers Leonard trouve lui aussi une large expression à Miami avec 21 points au compteur.

- Indiana est en train d'effacer son début de saison loupé. Après avoir démarré sur un 0-3, voilà les Pacers revenus à l'équilibre grâce à leur troisième victoire de rang contre Chicago. Perdre contre des Pacers sans Myles Turner et Domantas Sabonis, sans parler de Victor Oladipo, tient presque de la faute professionnelle pour les Bulls, pas assez saignants défensivement sur TJ Warren (26 pts) et Malcolm Brogdon (22 pts). Le rookie géorgien Goga Bitadze était titulaire pour la première fois et a fait bonne impression avec 9 points, 4 passes, 4 contres et 3 rebonds.