CQFR : Un Davis monstrueux calme un Doncic en mode record

BasketSessionPar BasketSession Publié

Énorme prestation d'Anthony Davis qui a délivré sa meilleure performance de la saison en compilant 48 points et 17 rebonds contre Dallas cette nuit.

48 points pour Anthony Davis, record en carrière pour Luka Doncic

Quel duel entre deux phénomènes ! Deux des meilleurs jeunes joueurs de la ligue. Le plus âgé des deux, Anthony Davis, 25 balais, a été contraint de planter 48 points tout en captant 17 rebonds pour mener ses New Orleans Pelicans à la victoire contre les Dallas Mavericks (114-112). Parce qu’en face, le rookie Luka Doncic a encore une fois été étincelant. Il a même battu son propre record personnel en inscrivant 34 points.

https://twitter.com/NBATV/status/1078858023555149824

En plus de faire sauter les compteurs, Davis a aussi inscrit le panier pour la gagne à 48 secondes de la sirène. Un niveau de jeu digne d’un MVP, même si le bilan des Pelicans ne plaide une fois de plus pas en sa faveur. Son équipe est actuellement quatorzième de la Conférence Ouest ! Les Mavericks font à peine mieux. Ils sont douzièmes après cette défaite. Mais avec Doncic, l’avenir est brillant dans le Texas.

Russell Westbrook plante un max sans Paul George

Il fallait que Russell Westbrook, discret au scoring (selon ses standards) et maladroit en ce moment, hausse le ton en l’absence de Paul George, blessé aux quadriceps. PG13 est excellent depuis le début de la saison et c’était désormais au tour du MVP 2017 de tenir son rang. Il l’a fait sans sourciller. Le meneur du Thunder a inscrit 40 points (17 sur 29 aux tirs) pour mener Oklahoma City à la victoire contre les Phoenix Suns (118-102). Avec aussi 12 rebonds et 8 passes à mettre à son actif. Sa franchise est désormais deuxième à l’Ouest.

Tony Parker fantastique dans le money time

Bon, à la base, les Charlotte Hornets ont recruté Tony Parker pour qu’il assure la doublure de Kemba Walker. Ce qu’il fait déjà très bien. Mais il se trouve que les frelons sont même encore plus percutants quand le vétéran français est directement associé au meneur All-Star dans le backcourt. Leur duo fait des dégâts en prenant leurs adversaires de vitesse. Parce que même à 36 ans, TP a encore du jus. Il doit parfois même le rappeler à son coach. James Borrego l’a sorti à huit minutes de la fin du match, alors que c’est justement à ce moment-là que la victoire se jouait. Parker a gentiment fait comprendre qu’il n’était pas fatigué et il a été relancé sur le parquet.

« Il croyait que j’étais cuit. Je lui ai dit que j’étais prêt. Le coach [James Borrego] se fait toujours du souci pour mon corps. Il garde les playoffs en tête. Mais je lui réponds que pour ça, il faut déjà y aller », explique le quadruple champion NBA.

James Borrego a bien fait de laisser Tony Parker revenir sur le terrain. Ce dernier a inscrit 17 de ses 19 points dans les sept dernières minutes et les Hornets ont battu les Brooklyn Nets (100-87).

Nikola Vucevic marche sur Toronto

Jouer « small ball », c’est bien. Mais il y a des fois où ça offre à un adversaire, plus grand, plus fort et plus technique que les autres, la possibilité de faire un carnage. Nikola Vucevic n’a fait aucun cadeau aux Toronto Raptors cette nuit. Il les a littéralement massacrés. Le Monténégrin a compilé 30 points, 20 rebonds et 8 passes lors de l’éclatante victoire d’Orlando (116-87).

Tous les scores

Bulls @ Wizards : 101-92
Nets @ Hornets : 87-100
Pistons @ Pacers : 88-125
Raptors @ Magic : 87-116
Cavaliers @ Heat : 94-118
Hawks @ Timberwolves : 120-123
Mavericks @ Pelicans : 112-114
Spurs @ Nuggets : 99-102
Thunder @ Suns : 118-102
Clippers @ Lakers : 118-107