Damian Lillard, alerte canicule à Disney

Damian Lillard, alerte canicule à Disney

Complètement indécent, Damian Lillard multiplie les moments de chaleur. Comme ses 61 points contre les Mavericks cette nuit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Ce n’est plus seulement un coup de chaud, c’est de la terra formation. Damian Lillard est tellement bouillant qu’il pourrait remonter à lui seul la température d’une planète. Ou plutôt une bulle. La bulle NBA de Disney World, un petit monde qui vit depuis quelques jours au rythme de ses désillusions… puis de ses exploits.

Les Los Angeles Clippers ont piqué la bête à vif en raillant ses ratés peu habituels dans les moments chauds du duel perdu par les Portland Trail Blazers la semaine dernière. Depuis, le pyromane des parquets carbure à 112 degrés : 51 pions contre les Philadelphia Sixers dimanche puis 61 contre les Dallas Mavericks cette nuit. Attention, canicule.

Damian Lillard, 51 points pour remettre les pendules à l’heure

Et ça brûle aussi pour les playoffs, pour lesquels la franchise de l’Oregon est maintenant virtuellement qualifiée. Avec ce nouveau succès, elle occupe désormais la huitième place de la Conférence Ouest avec une victoire de plus que les Memphis Grizzlies. Le « play in » est presque assuré. Le destin est entre les mains des joueurs de Terry Stotts. Ou plutôt entre les mains de son meneur All-Star.

« Il n’y a rien dont j’ai plus envie en ce moment [se qualifier en playoffs]. J’ai dit que je n’étais pas venu à Disney pour perdre mon temps. Le boulot n’est pas terminé. »

La mission n’est pas finie mais la deadline approche. Et avec ses performances répétées, Damian Lillard se met en bonne position de réussir un nouvel exploit. Ce serait tout simplement la troisième fois en quatre ans que Portland accroche le top-8 grâce à une deuxième moitié de saison brillante. Même si là il s’agit plus de deux semaines intenses.

Damian Lillard, MVP de la bulle ?

Damian Lillard
Damian Lillard en train de prendre un tir à trois-points contre les Mavericks.

Avec déjà trois matches à plus de 45 points pour « Dame D.O.L.L.A. ». Le meilleur marqueur à Orlando avec 37 points par rencontre. Et plus de 9 passes. Sa pointe à 61 est un record personnel égalé… pour la deuxième fois cette saison. Il est aussi devenu le deuxième joueur de l’Histoire – après Wilt Chamberlain – à scorer 60 points ou plus à trois reprises lors du même exercice. Ça c’est très fort. Même Kobe Bryant et Michael Jordan ou James Harden n’y sont parvenus.

Lillard est dans un état de confiance total. Capable de dégainer de n’importe où, n’importe quand. En agressant le cercle. En provoquant des fautes. Ou en tirant de loin. De très, très, très loin. Sans dribble rien. Juste comme ça, sur la tronche de son adversaire.

« Il est incroyable. Il met des tirs extraordinaires. Chapeau à lui », confiait Kristaps Porzingis, adversaire vaincu mais admiratif de la performance.

Gare à ses coéquipiers à ne pas devenir non plus spectateurs de ses exploits. En tout cas, si jamais les Los Angeles Lakers regardent, qu’ils se préparent pour le premier round… ça va chauffer.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest