Damian Lillard CLUTCH : deux 3-points en 11 secondes pour faire gagner les Blazers

Damian Lillard CLUTCH : deux 3-points en 11 secondes pour faire gagner les Blazers

Fantastique dans le money time, Damian Lillard a achevé les Chicago Bulls avec deux paniers primés en seulement 11 secondes cette nuit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

It’s Dame time. Peu de joueurs ont autant d’impact que Damian Lillard lors des quatrièmes quarts temps des matches serrés. Et le meneur All-Star a encore une fois été fidèle à sa réputation hier soir. Les Chicago Bulls pensaient tenir le match en main en prenant 5 points d’avance (122-117) à 11 secondes du buzzer. Match plié ? Pas pour tout le monde. Certainement pas pour le patron des Portland Trail Blazers.

« Les coaches vous le diront : je suis le mec le plus ambitieux du monde. Dans ma tête, j’imagine toujours plein de situations dans laquelle on finit par se retrouver devant allez savoir comment. Cette fin de match est vraiment spéciale parce que d’habitude ça ne se passe jamais comme je l’ai imaginé », confie le héros du soir.

Damian Lillard a d’abord marqué un (très) long panier à trois-points pour ramener les siens à deux longueurs. Mais c’était lui d’être suffisant. Après tout, les Bulls allaient bénéficier de la dernière possession et il leur suffisait de ne pas craquer sur la ligne. Sauf que les Blazers n’ont pas fait faute. Ils ont trappé Zach LaVine juste après la remise en jeu. Provoquant un entre-deux. Entre LaVine, long et athlétique, ancien lauréat du concours de dunks, et Gary Trent Jr. Ce dernier a réussi à dévier le ballon.

Robert Covington en a hérité, sans parvenir à vraiment le contrôler. Mais il l’a tout de même transmis à sa superstar. Les secondes défilaient. Lillard a à peine eu le temps de se mettre en position et il a balancé un trois-points en fadeaway, devant le grand Lauri Markkanen. La suite, c’est l’action de la nuit.

« Je pense que cette victoire est vraiment spéciale », répète-t-il encore une fois. « Parce que normalement, à moins 5 avec 11 secondes à jouer, l’équipe qui est devant se dit que c’est plié et celle qui perd est découragée. »

Mais pas Damian Lillard donc. Une nouvelle leçon de courage et de sang-froid du meneur, auteur de 44 points pour offrir la victoire à Portland.

La séquence de Damian Lillard en entier

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest