Dana Barros : « Les Celtics doivent trouver une nouvelle identité »

Ancien joueur et All-Star des Celtics, Dana Barros se fait du soucis pour sa franchise de coeur, qui doit se trouver un style.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dana Barros : « Les Celtics doivent trouver une nouvelle identité »
[caption id="attachment_120187" align="alignleft" width="300"] Quel style pour les Celtics la saison prochaine ?[/caption] Larry Bird, Robert Parish, Kevin McHale, Danny Ainge... Originaire de Boston, Dana Barros a grandi sous l'influence des superstars des Celtics lorsque la franchise du Massachussetts était encore aux sommets de la ligue. Paradoxalement, l'ancien joueur NBA a également connu le déclin et les années galères des C's lorsque ce dernier a évolué pour sa ville natale entre 1995 et 2000. "Larry Legend" venait de prendre sa retraite et Beantown rentrait péniblement dans le rang, enchaînant les saisons sans playoffs. Une décennie et des poussières plus tard, les Celtics sont à nouveau dans une période délicate. L'été a marqué la fin définitive du "Big Three" et Kevin Garnett, Paul Pierce et Doc Rivers se sont tous envolés vers d'autres cieux. Une page se tourne à Boston et comme l'ensemble des observateurs et des fans, Dana Barros en est bien conscient :
"Il y aura des moments difficiles, c'est certain. Nous devons très vite trouver une identité. Nous en avions une avec KG, Pierce et Doc Rivers. Nous savions qui nous étions, nous étions une équipe défensive", résume-t-il à ESPN.
Un nouveau coach venu tout droit de l'université, un Rajon Rondo blessé et bombardé seul leader, un cinq remanié... les chantiers sont nombreux à Boston. Surtout que l'on a du mal à y voir clair dans le jeu de Danny Ainge. Le président de la franchise répète à qui veut l'entendre qu'il ne tradera pas RR9 mais il n'a pas spécialement cherché à recruter pour entourer ce dernier. Autrement dit, on ne sait pas sur quel pied danser. Tanking, pas tanking, les C's aimeraient se montrer compétitifs mais l'effectif est sans doute trop juste pour espérer aller loin cette saison. Sans véritable pivot et sans gros shooteurs extérieurs, on ne sait pas non plus quel sera la tendance à Boston à partir d'octobre prochain (voir même début décembre prochain en attendant le retour de Rondo).
"Je ne suis pas certain de savoir quel sera notre identité", ajoute Dana Barros. "Cela va être difficile pour nous de savoir ce qui est le mieux pour l'équipe."
La saison risque d'être longue du côté de Boston...
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest