DeMar DeRozan prend le pouvoir à Toronto

Depuis le départ de Rudy Gay, DeMar DeRozan est libéré. Il est enfin le seul n°1 et Toronto enchaîne les victoires. Coincidence ?

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
DeMar DeRozan prend le pouvoir à Toronto
Face à une des meilleures défenses de NBA et face à celui qui est souvent considéré cette saison comme le 3e meilleur joueur de la ligue, DeMar DeRozan a envoyé un message clair cette nuit. Rudy Gay est parti et l'équipe des Raptors lui appartient dorénavant. Auteur de 26 points et 9 rebonds face à Indiana, DeMar DeRozan a remporté haut la main son duel avec Paul George (12 pts à 5/14), visiblement pas vraiment remis de son réveillon du 31.
"C'est une équipe qui s'améliore vraiment", déclarait Paul George. "Ils ont beaucoup de confiance et ils savent s'appuyer sur cette confiance."
En effet, avec cette belle victoire face aux leaders de la conférence Est, les Toronto Raptors confortent leur première place de la division Atlantique et équilibrent leur bilan à 15 victoires et 15 défaites. C'est leur 4e victoire de suite.
"Nous sommes là pour jouer et pour nous battre face aux meilleures équipes de la ligue", expliquait DeMar DeRozan. "Peu importe qui se présente devant nous. Nous savons qu'ils vont tenter de nous rentrer dedans et nous devons leur rentrer dedans à notre tour."
Depuis le trade de Rudy Gay (il faut d'ailleurs absolument voir la vidéo de la réaction des joueurs lorsqu'ils apprennent ce trade), les Toronto Raptors sont en pleine confiance. Avant le transfert, l'équipe était sur une série de 5 défaites de rang. Depuis, elle affiche un bilan de 9 victoires pour 3 défaites dont deux face aux Spurs. Sur ces 9 victoires, 6 ont été acquises à l'extérieur sur les parquets des Lakers, de Chicago, de Dallas, d'OKC, de New York et encore de Chicago. Depuis ce changement, la hiérarchie est beaucoup plus claire au sein des Raptors. DeRozan est l'option n°1 en attaque mais, curieusement, il ne prend pas plus de shoots depuis que Rudy Gay est parti. Alors que les deux scoreurs avaient parfois tendance à se tirer la bourre et à se disputer les tickets, au détriment de l'équipe évidemment, tout semble aujourd'hui plus simple chez les Raptors. Kyle Lowry et DR tiennent la baraque sur la ligne arrière. Terrence Ross profite enfin d'un temps de jeu solide pour s'exprimer et reste à sa place, tandis que Valanciunas et Amir Johnson gardent la raquette et font le sale boulot à tour de rôle. En rotation, Salmons, Vasquez, Hansbrough et Patterson font le job sans râler et tout le monde tire dans le même sens, en équipe. C'est parfois simple le basket. DeRozan tourne à 19,6 pts de moyenne en décembre contre 22,5 en novembre et son pourcentage de réussite est en baisse (40 contre 44). Inévitablement, maintenant qu'il est le danger n°1 en attaque, les prises à deux sont plus fréquentes. Mais le jeune arrière de 24 ans compense avec plus de passes (3,9 contre 2,7 en novembre) et plus de rebonds (4,6 contre 3,9). Il lui reste maintenant à encore mieux choisir ses tirs et à ne plus forcer. Ca, c'est la 2e étape. Mais pour le moment l'équipe défend dur, tourne bien et les Raptors sont 4e de la conférence Est.

Les highlights de DeMar DeRozan face aux Pacers

[youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=QkajeeXJofg[/youtube]
Afficher les commentaires (16)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest