111 CHI
117 BKN
83 IND
102 MIL
102 NYK
103 CHA
109 MIA
94 NOP
105 MIN
125 HOU
116 SAS
121 POR
110 DAL
102 TOR

Dennis Rodman sur son arrivée aux Bulls : « J’ai dû m’excuser auprès de Scottie »

BasketSessionPar BasketSession Publié

Dennis Rodman est revenu sur son arrivée aux Chicago Bulls et sur ses retrouvailles avec l'équipe contre laquelle il avait livré de rudes batailles pendant tant d'années.

En s'attachant les services de Dennis Rodman à l'aube de la saison 1995-96, les Chicago Bulls ont effectué un pari risqué en signant un joueur débarquant avec la statut d'ennemi juré. Quelques années auparavant, The Worm portait encore la tunique des rivaux des Detroit pistons. Une équipe qui a donné tant de fil à retordre à Michael Jordan et sa bande avant que ces derniers ne parviennent finalement à prendre le dessus sur les 'Bad Boys" de Motory City en 1991 après trois échecs consécutifs.

Le duel, remporté en quatre manches par les Bulls, avait une nouvelle fois été marqué par de nombreux accrochages entre les différents acteurs et Dennis Rodman s'était notamment rendu coupable de vilain geste à l'encontre de son futur coéquipier Scottie Pippen. Un épisode sur lequel l'ancien meilleur rebondeur de la ligue est revenu en reconnaissant que lui et ses coéquipiers s'étaient laissés envahir par la frustration en sentant la série leur échapper.

« On n'a pas su comment gérer Chicago en 1991. Parce qu'ils allaient trop vite. Scottie bien joué, Horace Grant aussi. Et Michael jouait toujours bien. Mais nous n'avons pas su comment contrer leur système en 1991. Donc nous étions si frustrés après les deux ou trois premiers matches. Qu'est-ce qu'il nous restait à faire à part mettre des coups ? Et comme ça n'a pas fonctionné, nous nous sommes dits: 'Ok'. On ne veut pas vous serrer la main. Allez vous faire foutre », a-t-il raconté à The Athletic.

Passé par les Spurs avant de rejoindre les Bulls, Dennis Rodman est revenu sur les dessous de son transferts à Chicago. Il en a également profité pour livrer une petite anecdote concernant ses retrouvailles avec ses anciens adversaires.

« Je n'y ai pas vraiment fait attention. Je pense que le fait que je vienne à Chicago était très surprenant. Je me suis dit : 'Chicago? Comment est-ce que Chicago a pu réussir à obtenir mon transfert de San Antonio ?' Et puis j'ai appris que j'avais été échangé contre Will Perdue. Will Perdue les gars... Sérieusement ? Ils avaient le meilleur rebondeur de la planète et ils s'en débarrassent contre Will Perdue... Une fois que le trade a été conclu, je me suis rendu chez Jerry Krause avec Michael, Scotti, Phil Jackson, son chien et tout le monde pour dîner ».

« On était là et personne ne se parlait. Et Phil est venu vers moi et il a dit : 'Hey Dennis, tu peux me faire une faveur ?' Je lui ai demandé ce qu'il voulait. Il m'a dit : 'Est-ce que tu peux dire à Scottie que tu es désolé ?'. Je lui ai répondu : 'Quoi ? Je dois m'excuser auprès de Scottie?'. Phil a dit : 'Tu sais, il faudrait juste essayer d'arranger les choses par rapport à ce qu'il s'est passé en 1991. Tu l'avais poussé dans les tribunes'. Je lui ai dit : 'Tu plaisantes n'est-ce pas ? C'était un putain de match'. Il m'a dit : 'Fais-le pour moi'. Donc je me suis levé et je suis allé voir Scottie et je lui ai dit : 'Je suis désolé pour ce qu'il s'est passé'. Il m'a répondu : 'Ce n'est pas grave. On veut juste gagner'. Et c'est ainsi que ça s'est réglé. »

La suite on la connaît : trois nouveaux titres de meilleurs rebondeurs de la ligue et autant de titres remportés avec les Bulls qui terminera sa carrière avec cinq bagues de champion NBA enfilées aux doigts, assurant ainsi sa future entrée au Hall of Fame.