Dennis Rodman avait la rage après son trade des Spurs aux Bulls

Envoyé aux Chicago Bulls par les San Antonio Spurs en 1995, l'intérieur Dennis Rodman avait une revanche à prendre par rapport à ce trade.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dennis Rodman avait la rage après son trade des Spurs aux Bulls

Double champion NBA avec les Detroit Pistons (1989 et 1990), l'intérieur Dennis Rodman a connu deux saisons mitigées aux San Antonio Spurs (1993-1995). Avec des problèmes de comportement, une relation conflictuelle avec coach Popovich et, globalement, l'ensemble de l'effectif des Spurs, le natif de Dallas avait vraiment eu du mal à s'imposer au sein de la franchise texane. Il faut dire que l'ADN des Spurs n'était pas vraiment compatible avec les frasques du tatoué le plus fantasque de la ligue. Bref, son temps était compté.

Juste avant le début de la saison 1995-1996, le multiple meilleur rebondeur de NBA a ainsi été envoyé aux Chicago Bulls. Un vrai tournant dans la carrière de Dennis Rodman, puisque ce dernier va jouer un grand rôle dans cette équipe avec trois nouveaux titres de champion NBA remportés par la suite. L'ailier-fort a vraiment utilisé ce trade comme source de motivation pour se relancer.

"Quand je suis arrivé aux Chicago Bulls en 1995, les gens ne savaient pas à quoi s'attendre de ma part. Mais de mon côté, j'arrivais avec la rage.

Car les San Antonio Spurs venaient juste de se débarrasser de moi contre... quasiment rien du tout. Will Perdue, et c'est tout ! Franchement, je me disais 'mais c'est quoi cette connerie ?'", a ainsi raconté Dennis Rodman pour ESPN.

Malgré sa forte personnalité, Dennis Rodman a été un membre essentiel du three-peat des Bulls pour épauler Michael Jordan et Scottie Pippen. En effet, les Chicago Bulls sortaient d'une terrible défaite en playoffs face aux jeunes stars du Magic d'Orlando. Après le départ de Jordan, la franchise florienne avait récupéré Horace Grant, le mythique intérieur à lunettes, force intérieure principale du premier Three Peat des Bulls. Sans lui, la raquette de Chicago était salement affaiblie tout comme la défense.

S'ils avaient enfin récupéré leur légende revenue de son break baseball, les Bulls de 1995/1996 avaient cependant cruellement besoin de défense, de rebond et donc... de Dennis Rodman. Ce fut le fit parfait ! Pour ce dernier, cet échange a représenté un véritable déclic et l'a poussé à donner son maximum à Chicago. Au final, les Bulls peuvent donc remercier Pop et sa rigueur militaire. Sans lui ils n'auraient jamais récupéré le n°91...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest