Dennis Rodman traite Barack Obama et Hillary Clinton de « trous du cul »

Dennis Rodman est rentré un peu aigri de ses vacances en bord de mer en Corée du Nord.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dennis Rodman et Kim Jong-Un, c'est une inquiétante belle histoire d'amitié impossible à la Rox et Rouky (désolé, pas mieux comme référence...). De retour de Corée du Nord où il a effectué une seconde visite chez son buddy dictateur, The Worm a encore passé du bon temps avec entre autres une excursion à la mer au programme. Les deux lurons sont devenus tellement proches que Rodman s'est permis de dévoiler un secret-défense qui ne fera peut-être pas plaisir à Kim : le nom encore inconnu du grand public de sa dernière née.
"Lors de mon séjour, j'ai tenu sa petite fille Ju-Ae dans mes bras. C'est un bon père et il a une très belle famille", a expliqué Dennis Rodman dans des propos relayés par The Guardian au cours d'une conférence de presse à New York.
Moins mignon, l'ancienne star des Pistons et des Bulls est revenu sur les rumeurs annonçant son éventuelle tentative de faire libérer le prisonnier américain Kenneth Bae, condamné à 15 ans de travaux forcés. Et il ne semble pas porter les plus hauts dirigeants politiques US dans son coeur...
"Ce n'est pas à moi de vous parler de Kenneth Bae. Demandez à Obama, Demandez à Hillary Clinton. Demandez à ces trous du cul".
Même si en bon fan des Bulls Barack Obama a dû chérir Dennis Rodman par le passé, pas sûr que ce dernier soit le bienvenu à la Maison Blanche...  
Afficher les commentaires (30)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest