Monk, Smith Jr : Zoom sur les rookies qui ont brillé

Quelques débutants aux dents longues se sont mis en avant cette nuit. Rapide tour d'horizon.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié
Monk, Smith Jr : Zoom sur les rookies qui ont brillé

Il y avait plusieurs matches de pré-saison programmés aux quatre coins des Etats-Unis cette nuit. A ce stade de l’année, les rookies ont traditionnellement un temps de jeu conséquent et des opportunités accrues. Certains en ont profité pour se faire remarquer. De Dennis Smith Jr à Ben Simmons, nous nous sommes penchés sur six jeunes joueurs qui se sont illustrés hier.

Dennis Smith Jr (Dallas Mavericks)

Dallas a battu Orlando cette nuit (99-96). Un succès en grande partie acquis grâce au rookie Dennis Smith Jr. Le meneur, titulaire indiscutable depuis la Summer League, continue de prendre ses marques et d’accumuler de l’expérience match après match. Hier, c’était son show. 16 points à 7/15 mais aussi 6 rebonds et 7 passes. Le genre de performance qu’il est susceptible de reproduire tout au long de la saison. Il a en plus le mérite d’être un joueur vraiment spectaculaire.

Les supporteurs des Mavericks vont se régaler. Et le garçon est déjà l’un des grands favoris pour le trophée de Rookie Of The Year.

Malik Monk (Charlotte Hornets)

L’absence de Nicolas Batum, out deux à trois mois en raison d’une blessure du coude, profite indirectement à Malik Monk. L’ancienne gâchette de Kentucky devrait avoir un temps de jeu un peu plus important que prévu dès les premières semaines de la saison régulière. En attendant, il fait péter les compteurs pendant la préparation. Le rookie a inscrit 19 points lors de la défaite de Charlotte contre Miami. Il a aussi délivré 4 passes décisives. En revanche, il va falloir être un peu plus adroit (7/22) pour vraiment avoir un impact aux Hornets.

Semi Ojeleye (Boston Celtics)

Un rookie des Celtics peut en cacher un autre. Alors que Jayson Tatum, troisième choix de la dernière draft, est resté relativement discret cette nuit, Semi Ojeleye a terminé meilleur marqueur de Boston. 16 points (et 4 rebonds) pour l’ailier athlétique en sortie de banc. On retiendra surtout ses quatre paniers primés. Le garçon n’est pas considéré comme un shooteur. Mais s’il se met à mettre dedans derrière l’arc, Brad Stevens s’est peut-être trouvé une arme offensive (dans le corner) de plus.

Ben Simmons (Philadelphia Sixers)

Dans le même match, Ben Simmons a lui aussi fait parler de lui. Après tout, le premier choix de la draft 2015 est encore considéré comme un rookie étant donné qu’il n’a pas joué la saison dernière. Plutôt à l’aise dans son rôle de créateur depuis le début de la pré-saison, l’Australien s’est mis en avant au scoring contre Boston. Il a notamment terminé avec 15 points à 6/12. Par contre, ce vilain 3/10 sur la ligne des lancers – performance DeAndre Jordan-iènne – ça fait vraiment tâche.

Donovan Mitchell (Utah Jazz)

Le Jazz a perdu ses deux meilleurs scoreurs – Gordon Hayward et George Hill – cet été. Il va donc falloir trouver des solutions pour compenser cette saison. Donovan Mitchell est l’une d’entre-elles. Le rookie a déjà fait parler la poudre pendant la ligue estivale. Il s’est encore fait plaisir hier soir en inscrivant 17 points auxquels s’ajoutent 4 passes décisives.

Justin Jackson (Sacramento Kings)

De’Aaron Fox étant laissé au repos, c’est un autre rookie des Kings qui s’est illustré cette nuit. Justin Jackson a inscrit 16 points avec notamment trois paniers extérieurs au compteur. Par contre, ses chevilles cassées traînent encore quelque part dans la salle depuis la fin du match.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest