Dirk Nowitzki, le pilier des Dallas Mavericks

Dirk Nowitzki ne sera plus le joueur le mieux payé des Dallas Mavericks la saison prochaine mais il reste le leader de cette équipe selon ses partenaires.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Dirk Nowitzki, le pilier des Dallas Mavericks
À 36 ans, Dirk Nowitzki reste le franchise player des Dallas Mavericks. Et peu importe qu'il soit désormais le 4ème plus gros salaire de la franchise (derrière Chandler Parsons, Tyson Chandler et Monta Ellis), l'intérieur Allemand a compris (à l'instar d'un Tim Duncan) qu'il avait besoin d'être entouré pour rester au top, même si cela demande quelques sacrifices financiers. Après avoir fait face à des problèmes physiques, Dirk Nowitzki est revenu à son meilleur niveau la saison dernière en compilant 21,7 points et 6,2 rebonds avec surtout des pourcentages exceptionnelles proches des fameux 50/40/90 (49,7 ; 39.8 ; 89,9). Grâce à une excellente intersaison, les Mavs seront l'une des équipes à suivre au sein de la conférence Ouest la saison prochaine. Malgré ses arrivées, Devin Harris a tenu à rappeler que la clé de la réussite des Mavs restait encore et toujours Nowitzki :
"C'est un super partenaire, vous savez, il ne dit pas grand chose, c'est plutôt un exemple à suivre. C'est probablement l'un des gars que j'ai vu travailler le plus durement, il vient et il bosse tous les jours, il ne prend jamais un jour de repos, il va sur le parquet et il est à la hauteur tous les soirs. Il est un leader pour la progression de tous, il est toujours le visage de la franchise et on doit suivre son exemple", a expliqué Devin Harris lors d'un entretien avec la radio Sirius XM.

Encore deux saisons au plus haut niveau

Il est de notoriété public que Dirk Nowitzki est un véritable bourreau de travail et c'est sûrement pour cette raison qu'il est toujours performant au haut niveau. L'intérieur allemand a prolongé pour 25 millions de dollars sur 3 ans avec la franchise texane cet été et récemment il a avoué qu'il pensait pouvoir être compétitif pendant encore deux saisons :
"C’est fou que 16 ans soient déjà passés. C’est un peu triste mais c'est à la fois un peu excitant. Cela a été un voyage fou et je suis content d’avoir jouer 80 matchs cette année, personne ne l’avait vraiment vu venir. Je sens que je peux encore jouer deux ans au haut niveau. Après on verra. L’année précédente j’étais un peu inquiet par rapport à ma blessure au genou et ce manque de rythme. Mais cette année je me suis senti bien mieux dans mon corps et donc je pense pouvoir encore jouer deux ans au haut niveau."
Drafté au #9 pick par les Milwaukee Bucks en 1998 (échangé immédiatement dans le Texas contre Robert Taylor), l'ailier-fort a toujours évolué sous les couleurs des Mavs et il restera une véritable légende de la franchise avec comme point d'orgue ce titre de champion en 2011 contre le Miami Heat. Une chose est certaine, son leadership ne sera jamais contesté comme Monta Ellis l'avait déclaré il y a quelques semaines :
"C'est toujours l'équipe de Dirk. Je pense que le seul fait qu'il soit sur le parquet nous permet à tous d'être meilleurs, même quand il ne prend pas de tirs. Les autres équipes le respecte, il est une menace sur le parquet donc c'est toujours un peu plus ouvert pour nous quand il est présent."
C'est la force des plus grands, Dirk Nowitzki parvient à rendre ses partenaires meilleurs, il suffit de voir le rendement de Monta Ellis cette saison pour s'en rendre compte. La formation de Mark Cuban a réalisé un excellent travail cette intersaison avec les recrutements de Chandler Parsons ou encore de Tyson Chandler. Rick Carlisle dispose d'un effectif vraiment solide et on voit Dallas comme l'un des sérieux prétendants à la victoire finale si Dirk Nowitzki reste à ce niveau de performance.
Afficher les commentaires (16)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest