Le bilan de la Draft 2018 pour chaque franchise !

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

La Draft 2018 s’est déroulée cette nuit, à New York. Avec son lot habituel de surprises et de transferts. Analyse détaillée pour chaque franchise.

La NBA Draft 2018 a rendu son verdict. Qui sont les gagnants ? Qui sont les perdants ?

Phoenix Suns

Leur(s) rookie(s) : Deandre Ayton (1er choix), Mikal Bridges (10ème choix), Elie Okobo (31ème choix), George King (59ème choix).
Leur(s) transfert(s) : Les Suns ont envoyé le 16ème choix (Zhaire Smith) et le premier tour non protégé 2021 du Miami Heat contre le 10ème choix des Sixers.

Note Draft 2018 : A

Les Suns ont jeté leur dévolu sur Deandre Ayton il y a plusieurs semaines maintenant. C’était le plan depuis le jour où ils ont acquis le premier choix de la Draft 2018 à la loterie. Ils vont donc se reconstruire autour d’un pivot gigantesque de 2,16 mètres, taillé dans du marbre et pourtant terriblement mobile pour son gabarit. Un vrai homme fort. Puissant dessous et peut-être, seulement peut-être, un jour adroit de loin.

Ce n’est pas vraiment un pari car Ayton a tous les atouts physiologiques pour dominer son sujet. Mais les équipes qui gagnent – actuellement – ne sont pas bâties autour d’un joueur de son morphotype. Alors coup dans l’eau ou nouvelle révolution (inversée) à venir dans quelques années en NBA ? Les cartes sont dans les larges mains du bonhomme. Il sera bon. Il lui reste maintenant à prouver qu’il peut lui aussi devenir un grand champion.

C’est une belle Draft 2018 pour Phoenix dans l’ensemble. Ils ont récupéré un « 3 and D », Mikal Bridges, qui complète bien le jeune noyau qui se met en place autour d’Ayton, Josh Jackson et Devin Booker. Elie Okobo aura une belle carte à jouer à la mène, un poste plus ouvert dans l’Arizona. Mais il devra donc d’abord gagner sa place dans l’effectif cet été. En effet son contrat n’est pas garanti étant donné qu’il a été choisi au second tour.

Sacramento Kings

Leur(s) rookie(s) : Marvin Bagley III (2ème choix).

Leur(s) transfert(s) : néant.

Note Draft 2018 : B

Et oui, ils ont osé. Ils ont osé boycotter Luka Doncic, un joueur que l’organisation ne « sentait pas » selon les sources (plus ou moins fiables) rapportées depuis quelques jours. Ils se sont donc tournés vers Marvin Bagley III. L’impasse sur le Slovène ne doit pas non plus faire oublier le talent de l’intérieur passé par Duke. Bagley est un joueur vraiment intéressant. Ses statistiques étaient plus flatteuses que celles d’Ayton alors qu’il évoluait au sein d’une Conférence plus forte en NCAA. Même ses pourcentages derrière l’arc sont plus avantageux (39%) alors qu’il tirait plus souvent à trois-points que la néo-star des Suns !

Il y a là un vrai bon potentiel à exploiter. Mais c’est peut-être limite ça le problème : les Kings sauront-ils le développer convenablement ?

Atlanta Hawks

Leur(s) rookie(s) : Trae Young (5ème choix), Kevin Huerter (19ème choix), Omari Spellman (30ème choix).

Leur(s) transfert(s) : Les Hawks ont envoyé le 3ème choix (Luka Doncic) aux Mavericks contre le 5ème choix (Trae Young) et un futur premier tour protégé top cinq en 2019.

Note Draft 2018 : B-

Atlanta a drafté Pau Gasol pour finalement le transférer dans la foulée en 2001. Un choix que les Hawks ont regretté par la suite. Dix-sept ans plus tard, l’un des joueurs européens les plus doués depuis… Gasol se présente et la franchise nous ressort le même scénario. Les dirigeants ont donc pioché Luka Doncic pour l’échanger contre Trae Young et un autre asset. Ils s’en mordront peut-être les doigts un jour.

L’organisation a suivi les pas de Danny Ainge : elle voulait un prospect annoncé plus bas que son propre pick et elle a donc mis en place un deal pour récupérer le joueur qu’elle cherchait en plus d’un choix de draft supplémentaire. Mais ils ont oublié le but même de la manœuvre du Président des Celtics ! Ainge avait ciblé Jayson Tatum, le meilleur joueur de la promotion 2017 que de nombreuses équipes n’auraient pas osé prendre en premier. Tout comme les Suns ne préféraient pas choisir Luka Doncic. Parce que le crack, cette année, c’est Doncic ! Si une demi-douzaine d’équipes cherchait à remonter l’ordre de la Draft 2018, c’était pour prendre Doncic ! Pas Young !

Les Hawks vont tenter le pari avec un phénomène universitaire comparé à Stephen Curry. Young a des arguments pour s’imposer en NBA. Mais il sera toujours injustement rapporté à Curry, un double-MVP et un talent hors-normes, et à Doncic suite à ce transfert… les attentes seront sacrément élevées.

L’influence des Golden State Warriors, où le GM d’Atlanta Travis Schlenk bossait avant, s’est fait ressentir. Le dirigeant s’est formé ses deux « Splash Brothers » du pauvre avec Young et Kevin Hurter (lui injustement comparé à Klay Thompson). C’est intrigant et excitant. Mais comme pour ces équipes qui ont sauté Steph Curry, les Hawks regretteront peut-être d’avoir passer leur chance avec Doncic.

Memphis Grizzlies

Leur(s) rookie(s) : Jaren Jackson Jr (4ème choix), Jevon Carter (32ème choix).

Leur(s) transfert(s) : néant.

Note Draft 2018 : B+

Il n’y avait pas beaucoup d’autres alternatives avec ce quatrième pick. Les Grizzlies ont fait le choix le plus sûr avec Jaren Jackson Jr. Son profil semble taillé pour la NBA moderne. Et même pour la culture de sa nouvelle franchise. C’est un défenseur extrêmement polyvalent qui débarque au sein d’une organisation qui a misé son succès sur ce côté du parquet depuis plusieurs années maintenant. Il va apprendre les ficelles du métier à côté de Marc Gasol. Propre. Solide.

Lire la suite