Pourquoi la Draft des Knicks est liée à celle des Sixers

Les Knicks ont trois choix prioritaires pour la prochaine Draft. Problème : ils n'ont que le quatrième pick. Et le choix des Sixers pourrait bien les obliger à le trader.

Guillaume RantetPar Guillaume Rantet | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Draft
Quel joueur les Philadelphia Sixers drafteront-ils le 25 juin ? Telle est la question que le président des New York Knicks, Phil Jackson, ressasse inlassablement dans sa tête. Car si deux de ses proies favorites, Karl-Anthony Towns et Jahlil Okafor, devraient être draftées respectivement par les Minnesota Timberwolves et les Los Angeles Lakers, la franchise de Philly pourrait bien l'empêcher de mettre la main sur le troisième et dernier prospect qu'il se voit bien accueillir grâce à son quatrième pick. Son nom : D'Angelo Russell. L'ancien meneur d'Ohio State, qui vient d'effectuer des work-out avec les Knicks et les Sixers, est convoité par les deux écuries de la Conférence Est. Et si les premiers bruits de couloir indiquaient que Philly s'en emparerait immédiatement, un trouble-fête a fait son apparition ces derniers jours qui pourrait bien venir bouleverser la hiérarchie annoncée. Pour le plus grand plaisir de Phil Jackson, qui jetterait alors son dévolu sur le meneur. Son nom : Kristaps Porzingis.

Kristaps Porzingis fera-t-il le bonheur des New York Knicks ?

Pour Tim Shea, ancien scout de l'équipe de la Grosse Pomme, il n'en fait aucun doute : Kristaps Porzingis est de la trempe de Bob McAdoo, cet ancien ailier fort Hall-of-Famer, passé par les Lakers, les Knicks et les Buffalo Braves. Preuve que ces derniers temps, le vent tourne en la faveur du Letton de 19 ans. Qui a aussi ses détracteurs : certains estiment qu'il n'est pas encore prêt physiquement. Que ses 100 kilos ne suffiront pas à en faire un rempart sur le plan défensif, et une machine inarrêtable en attaque. Que l'on ne pourra compter sur lui que dans deux saisons dans la Grande Ligue, et que des joueurs comme D'Angelo Russell, Justise Winslow, Willie Cauley-Stein ou Emmanuel Mudiay apporteront plus à leur franchise dès leurs premiers pas en NBA. Alors les Sixers réfléchissent. Selon le New York Post, ils étudient de près le cas Porzingis, qui est positionné en troisième position dans la Mock Draft de DraftExpress. À Philly, le Letton pourrait notamment palier l'absence de Joel Embiid, dont l'état de santé inquiète. De leur côté, les Knicks observent. Si Philadelphie se décide pour D'Angelo Russell, New York fera affaire avec une autre franchise pour descendre dans la Draft, et optera certainement pour un Willie Cauley-Stein ou un Frank Kaminsky. Deux joueurs qui passent aujourd'hui des work-out avec les Knicks. Un plan B auquel Phil Jackson rêve de ne pas être contraint.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest