Pour Draymond Green, les joueurs ne sont pas assez protégés

BasketSessionPar BasketSession Publié

Draymond Green explique pourquoi les joueurs sont « vulnérables » selon lui. Son raisonnement est intéressant et nous semble juste.

Kyle Lowry a été insulté. Poussé. Le tout alors qu’il venait de se jeter dans les gradins pour récupérer un ballon. Il était en train de jouer. Mais c’est son métier. Il était donc sur son lieu de travail quand il a été agressé. Le mot peut paraître fort mais comment qualifier autrement l’incident ? Malgré ça, le meneur des Toronto Raptors n’a pas répondu aux « poussettes ». Il a bien fait… non pas parce que c’est noble de rester digne mais parce qu’il aurait sans doute été sanctionné s’il avait réagi autrement. Au final, Mark Stevens, actionnaire minoritaire des Golden State Warriors et responsable de la bousculade, a été banni par la NBA pendant un an et il a écopé d’une amende de 500 000 dollars. Sanction logique. Mais pour Draymond Green, il y a quelque chose qui ne va pas.

« Les joueurs sont vraiment vulnérables. N’importe quel moment où vous êtes dans une situation dans laquelle vous n’avez pas le droit de vous défendre, vous êtes vulnérable. Si un fan vous dit quelque chose et que vous répondez, vous écopez d’une amende. Si Kyle avait répondu aux coups, il aurait eu bien plus qu’une amende. En gros, vous ne pouvez rien faire. Et ce n’est pas juste sur le terrain. »

La NBA impose effectivement à ses joueurs un code d’exemplarité et le moindre débordement est synonyme d’une sanction. Une vérité qui n’est pas forcément la même pour tous les acteurs de la ligue, ce que regrette Draymond Green.

« Nous sommes élevés à des standards différents. Je pense que ça devrait être la même chose pour quiconque est actionnaire d’une franchise. »

On est entièrement d’accord avec son raisonnement.