D12 en veut à Orlando… de ne pas avoir retiré son numéro

Dwight Howard a encore trouvé le moyen de se distinguer par sa maturité et son sens du discernement.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
D12 en veut à Orlando… de ne pas avoir retiré son numéro
Bon sang que Dwight Howard peut être énervant parfois. A la base, pourtant, le nouveau pivot des Houston Rockets avait tout pour lui : un physique monstrueux, des capacités athlétiques jamais vues en NBA depuis les jeunes années de Shaq, un sourire à 100 millions de dollars et une personnalité attachante. Mais depuis le « dwightmare » d’Orlando, il semble avoir coché la case « diva insupportable ». Entre ses changements d’avis incessants (« Je veux partir », « Je veux peut-être rester un peu », « Mais en fait non, je préfère me barrer mais je ne veux pas avoir l’air de dire que j’exige de quitter l’équipe » etc.), ses coups fourrés à Stan Van Gundy et le cirque qu’aura été sa saison passée aux Lakers (une seule paire de parenthèse ne suffirait pas à rendre justice aux nombreux rebondissement qui ont émaillé son séjour californien), il est devenu de plus en plus difficile d’apprécier le bonhomme même si le joueur figure toujours parmi les meilleurs à son poste. Une dernière anecdote, rapportée Josh Robbins du Orlando Sentinel, vient encore noircir un peu plus le tableau. Apparemment, Dwight Howard n’aurait pas apprécié que le Orlando Magic laisse Tobias Harris prendre le numéro 12 - SON numéro - après son départ pour L.A.
« Je pense que, malgré ce qui s’est passé, on a accompli beaucoup de choses ensemble et je pensais que ce numéro était un peu spécial là-bas », a-t-il expliqué.   « Ça ne m’a pas trop plu. »
Mais vu de quelle manière il est parti, il s’attendait à quoi sérieusement ? A ce que le Magic retire dès à présent son numéro en attendant tranquillement qu’il termine sa carrière et qu’il gagne des titres ailleurs ? Et quand bien même Orlando aurait refusé de voir un autre joueur que lui porter le numéro 12, on pourrait légitimement se demander si cela aurait été par marque de respect ou simplement pour éviter de retourner le couteau dans la plaie. Et bien sûr, comme souvent pour les malheurs de Dwight, il y a le petit détail qui fait mal.
« Howard ne savait probablement pas, et ne sait sans doute toujours pas, que si Harris avait demandé à porter le numéro 12, c’était en hommage à l’un de ses amis proches, décédé d’une leucémie à l’âge de 17 ans. »
S’il veut regagner le cœur de fans, Dwight Howard devrait imiter LeBron James et se concentrer avant tout sur ses performances sur le parquet avant d’espérer pouvoir bénéficier à nouveau du traitement de faveur qu’il a connu à ses débuts. Autrement dit, commencer par produire... et surtout par la fermer.
Afficher les commentaires (23)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest