Dwyane Wade : « C’est de loin le plus beau de mes trois titres »

Auteur d'un bon match, Dwyane Wade a pu savourer tranquillement le troisième titre de sa carrière, le plus beau. Le plus difficile, aussi.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dwyane Wade : « C’est de loin le plus beau de mes trois titres »
Bien avant les arrivées de ses deux compères LeBron James et Chris Bosh, le Miami Heat était la propriété intégrale de Dwyane Wade, jeune joueur adulé lors du premier sacre des Floridiens en 2006. Bien avant le doublé réalisé sous la houlette du "Big Three", D-Wade a porté la franchises sur ses épaules du mieux qu'il pouvait. Enfin, bien avant de ressembler de plus en plus à un joueur de 31 ans en proie à des problèmes de genoux, l'arrière de South Beach était une superstar, un joueur clutch, meilleur marqueur de la ligue qui plus est. Éreinté, voire invisible par moment lors des playoffs, "Three" (tout court, son nouveau surnom), avait simplement gardé le meilleur pour la fin. Nettement plus consistant depuis son réveil dans le Game 4, Dwyane Wade a tout donné dans l'ultime rencontre de la saison pour décrocher son troisième titre de champion :
"C'est de loin le plus beau de mes trois titres en raison de tout ce que l'on a traversé, de ce que j'ai traversé", balance le joueur, hilare, en conférence de presse. "La vie passe si vite que l'on ne se réjouit jamais assez de ces moments. Je suis juste un gars de l'Illinois avec trois titres de champion."
[superquote pos="d"]"Je suis juste un gars de l'Illinois avec trois titres de champion." Wade[/superquote]Dwyane Wade a bien failli rater le wagon du troisième sacre. En dedans lors des premiers matches, il n'était que l'ombre de lui même. Il est revenu nettement plus agressif (plus de 20 tirs tentés lors de trois des quatre derniers matches, une première depuis le mois de mars), afin d'épauler un LeBron James trop esseulé par moment. Après ses 32 points inscrits dans le quatrième match de la série, ses coéquipiers vantaient "le retour de Flash", le super héros du Miami Heat, bourreau des Dallas Mavericks en 2006. Ce n'était pas qu'une histoire d'un soir, Dwyane Wade a tenu le rythme. Même s'il n'avait pas la force de porter les Floridiens comme au bon vieux de temps, il a assumé son rôle de lieutenant de luxe de LBJ. Cette nuit, il a plus que tenu son rang. Invité à shooter à mi-distance par la défense des Spurs, le joueur de 31 ans ne s'est pas gêné. Toujours le même move, avec la réussite en prime, Dwyane Wade a enchaîné les jump shoots alors que les deux équipes se rendaient coup pour coup. Surtout, il a été très actif des deux côtés du parquet, gobant une multitude de rebonds (10 au total) tout en étant agressif en défense (balles déviées, interceptions et blocks). Rien à voir avec le joueur mou que l'on a pu voir lors de certains matches face à Indiana.
"Ils ont voulu enterrer Dwyane Wade mais il a continué à pousser", explique son coéquipier Shane Battier. "Vous ne pouvez pas le définir seulement par les statistiques. C'est un battant, un compétiteur."
Un guerrier prêt à se surpasser malgré la douleur.
"J'ai eu une discussion avec mes genoux. Je leur ai dit : 'écoutez les gars, si vous me donnez un super match, je vous donnerais un super été.' Donc cet été, je vais vraiment prendre soin de mes genoux et leur donner beaucoup de repos."
Même en conférence de presse, la star semblait nettement plus libérée comparé à certaines de ses sorties dans la presse. Il peut désormais prendre du repos bien mérité. Dwyane Wade ? Triple champion NBA, mec.
Afficher les commentaires (17)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest