Fred VanVleet, le facteur X des Raptors dans le money-time !

BasketSessionPar BasketSession Publié

Auteur de 12 points dans le 4ème quart-temps et d'une défense énorme sur Stephen Curry, Fred VanVleet a été décisif dans la victoire des Toronto Raptors sur ce Game 6 des Finales NBA.

Les Toronto Raptors ont donc remporté le premier titre de leur histoire. Face aux Golden State Warriors, Kawhi Leonard a été logiquement nommé MVP des Finales. Sur l'ensemble de ce Game 6 remporté 114-110, Kyle Lowry a été génial, avec notamment une première période d'une grande qualité. Mais qui a réellement porté la franchise canadienne dans le money-time ? Leonard ? Lowry ? Non. Fred VanVleet. Le gars avait déjà laissé sa pommette et un bout de dent sur le parquet de l'Oracle Arena au Game 4. Cette fois-ci, il a posé ses cojones ! Car dans le moment chaud d'un match pour le titre, c'est lui qui a fait la chanson aux désormais ex-champions.

Fred VanVleet, un money-time incroyable

Bien aidé par une défense des Warriors privés de Klay Thompson, gravement blessé au genou, le meneur de jeu remplaçant a disposé des clés du jeu de son équipe en fin de match. D'un point de vue statistique, VanVleet a été ainsi le meilleur marqueur des Raptors dans ce dernier quart-temps : 12 points dont 3 paniers à longue distance. Agressif et dans le bon rythme après une première période pourtant médiocre, il a joué avec les lacunes de Golden State. Une montée peu agressive de DeMarcus Cousins, un oubli défensif de Quinn Cook sur une feinte, une faute (de gamin) de Shaun Livingston. Bref, FVV a fait payer les Warriors.

Et il l'a fait avec un sang-froid tout simplement ahurissant. Oublié lors de la Draft NBA 2016 et encore inconnu du grand public il y a deux ans (il était en D-League), VanVleet a été l'homme fort de ce succès arraché.

"Le 4ème quart-temps ? C'est tout simplement ce que je fais, j'ai bossé tout l'été pour ça. J'ai une grande confiance en moi et je sens que mes coéquipiers aussi. Kawhi ne peut pas prendre tous les tirs, surtout que les Warriors réalisaient des prises à deux. Il fallait prendre ses responsabilités et j'ai réussi de gros tirs", a résumé Fred VanVleet pour ESPN.

Pour l'anecdote, VanVleet avec ses "gros tirs" a fait l'histoire de la NBA durant ces Finales. Avec 16 tirs réussis à longue distance sur cette série, il est devenu le joueur le plus prolifique à trois points en sortie de banc à ce stade de la compétition. Il s'est ainsi emparé du record détenu jusqu'à maintenant par J.R. Smith et Robert Horry.

Une défense XXL sur Stephen Curry

Mais attention, la performance du joueur de 25 ans ne se résume pas seulement à son apport sur le plan offensif. Même si l'expression peut paraître péjorative, il s'agit d'un véritable chien ! Un Warrior chez les Raptors en étant plus poétique. C'est simple, il n'y a pas une seule action défensive où VanVleet ne s'est pas dépouillé sur ce Game 6. Envoyé au charbon sur Stephen Curry avec le système défensif dessiné par Nick Nurse, il a été un vrai poison pour le leader de Golden State. Déréglé et déstabilisé par une telle pression (permise par l'absence de Thompson), Curry a déjoué. Et ça, il s'agit aussi d'une victoire pour FVV dans le 4ème quart-temps avec le meneur des Warriors limité à 4 petits points.

"J'ai l'impression qu'il a marqué plus de 1000 points sur ces Finales, mais j'ai essayé de lui rendre la vie difficile. Avec respect, j'ai tout fait pour tenter d'aider mon équipe à gagner. Et j'espère que j'ai réussi à gagner le respect de ces gars", a-t-il fait savoir.

Avec ses 22 points et surtout ce dernier quart-temps, VanVleet mérite effectivement un énorme respect. Pour ce Game 6 bien sûr. Mais aussi pour l'ensemble de ses performances sur ces Finales. Il a été un véritable soldat pour les Raptors. Un élément décisif et déterminant. Nommé MVP des Finales par un journaliste (un vrai fou tout de même), Fred VanVleet restera à jamais comme l'un des héros du premier titre NBA de Toronto.