87 CLE
93 ORL
108 DET
101 IND
104 CHA
111 BKN
108 BOS
95 DEN
112 MIA
103 WAS
98 CHI
100 GSW
139 OKC
127 MIN
105 SAS
104 SAC
119 MIL
91 LAC
113 POR
136 LAL

Quand Popovich poursuivait Tim Duncan sous la douche pour l’engueuler

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Tim Duncan, Tony Parker ou David Robinson ont tous déjà pris des soufflantes spectaculaires de la part de Gregg Popovich. D'anciens joueurs racontent.

Jayson Jenks de The Athletic a publié un article où se mêlent les témoignages d'anciens joueurs des San Antonio Spurs sur leur expérience avec Gregg Popovich. On vous recommande chaudement d'aller le lire si vous êtes abonnés à ce média. Dans le cas contraire, voici quelques extraits qui montrent le caractère entier de Pop et son habitude de traiter les stars de la même manière que les joueurs de bout du banc. Surtout en matière d'engueulades.

Pops Mensah-Bonsu : "J'ai déconné sur une consigne défensive. Il m'a sorti, m'a gueulé dessus et m'a envoyé au bout du banc. Lors du quart-temps suivant, Tim Duncan a fait très exactement la même erreur. Je pensais que Pop allait le laisser tranquille. Au contraire, il l'a sorti et lui a gueulé dessus et l'a envoyé au bout du banc, juste à côté de moi. La réponse de Timmy résume pour moi leur relation et la raison du succès des Spurs depuis tant d'années. Il a regardé Gregg Popovich et lui a dit: 'Tu as raison, coach', avant de s'asseoir sur le banc'."

DerMarr Johnson : "Lors de mon premier entraînement avec les Spurs, Pop a juste défoncé Tony Parker. Il lui a dit : 'Tu n'as absolument rien fait pendant le match d'hier soir'.

Shawnelle Scott : "On jouait contre les Lakers et Pop n'en pouvait plus parce que Shaq nous mettait dunk sur dunk. Il a chopé David Robinson : 'David, tu es l'un des 50 meilleurs joueurs de l'histoire et tu laisses ce gars te faire ça ?' David était toujours calme et lui a juste répondu : 'Bon dieu, Pop, ce mec fait 140 kg. Que veux-tu que je fasse ?'"

Damon Stoudamire : "On jouait contre Sacramento en fin d'année et on venait de perdre plusieurs matches. Après le match, il a poursuivi Tim Duncan jusque sous la douche. Pop ne voulait pas lâcher l'affaire. Tim prenait sa douche et Pop continuait de lui aboyer dessus !".

On vous rassure, il y a aussi dans cet article une tonne de preuves d'humanité et d'intelligence de la part de Gregg Popovich, particulièrement envers les joueurs qui ne sont pas restés longtemps, à l'image des trois précédemment cités.