120 TOR
117 SAS
109 ORL
110 CHI
126 IND
111 NOP
123 CHA
110 WAS
122 ATL
125 DET
104 NYK
115 MIN
106 MEM
112 LAC
104 DAL
114 DEN
148 OKC
147 UTA

JaVale : « La NBA ne veut plus de nous, les big men »

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

JaVale McGee a déploré la disparition progressive des pivots à l'ancienne en NBA et le manqeu de considération de la ligue à leur égard.

Ça n'a échappé à personne, les big men à l'ancienne sont en voie de disparition. La métamorphose opérée au sein de la ligue sur des fondements de small et positionless basketball oblige les postes 5 modernes à s'écarter du cercle et de ne plus uniquement brutaliser toute forme de vie dans la peinture. Il reste évidemment quelques joueurs bien trop efficaces malgré leur style vintage pour que les équipes se passent de leurs services. Rudy Gobert, Clint Capela ou Steven Adams sont titulaires dans trois des meilleures équipes de la ligue sans être des "stretch" ni tenter le moindre shoot extérieur. JaVale McGee, qui devrait être starter pour les Lakers cette saison, fait partie de la catégorie des "non-shootant" et s'offusque un peu du traitement réservé aux big men classiques.

"C'est très dur. On dirait qu'ils ne veulent plus de nous ici. Ils essayent de nous virer de là. L'exemple type c'est le fait qu'ils aient enlevé le poste de pivot des votes pour le All-Star Game ! [...] On n'a plus le choix aujourd'hui. C'est impossible d'avoir la même considération que les autres au moment des votes. On se retrouve à défendre sur des arrières et on ne peut plus marquer 40 points dans un match. On travaille dur pour s'ajuster au jeu que pratiquent tous les autres. Maintenant, on ne reste plus autant près du cercle. Il faut savoir être autour du périmètre et switcher. C'est l'évolution du jeu, je suppose", a expliqué le double champion NBA sur ESPN.

L'approche du jeu a changé pour JaVale McGee et ses congénères.

"Avant je me disais juste : 'Cool, je n'ai qu'à utiliser mes qualités athlétiques'. Il faut être beaucoup plus réfléchi aujourd'hui. Je me concentre plus sur ce que je dois faire exactement".

Ça, c'est plutôt une bonne nouvelle pour les Lakers. Il faut reconnaître à McGee un plus grand sérieux et une vraie capacité à éviter d'apparaître dans le Shaqtin'a Fool. Ou à mériter d'y entrer vu qu'il est désormais fâché avec Shaq, qui a décrété un pacte de non-agression.