Jaylen Brown-Jayson Tatum, duo du futur mais aussi du présent

Jaylen Brown-Jayson Tatum, duo du futur mais aussi du présent

Considérés comme d’immenses talents, Jaylen Brown et Jayson Tatum confirment cette saison sous les couleurs des Boston Celtics.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Danny Ainge et ses précieux atouts. Pendant des années, le boss des Boston Celtics a vénéré ses choix de Draft amassés avec patience. Parfois, les fans de la franchise du Massachusetts lui ont reproché de les conserver. Déplorant une certaine forme d’attentisme sur le marché des trades. Mais le dirigeant des C’s avait une vision sur le plus long terme. Il avait l’espoir de dénicher de grands talents via la Draft.

En 2016 puis 2017, Ainge a ainsi joué sa crédibilité lors des sélections de Jaylen Brown (#3 pick) et de Jayson Tatum (#3 pick). Tous les deux très jeunes (23 et 21 ans), ils ont été considérés comme d’immenses talents. On sentait qu’ils pouvaient faire la différence en NBA après des débuts prometteurs. Mais l’an dernier, dans la saison galère (surtout en interne) de Boston, ils ont tous les deux déçu. Ne passant pas réellement un cap, ils ont donné l’impression de stagner.

Jaylen Brown - Jayson Tatum, leaders dès maintenant

Mais avec le départ de Kyrie Irving pour les Brooklyn Nets l'été dernier, les choses ont changé. Car malgré l’arrivée de Kemba Walker, ce groupe ne semble plus vampirisé par une seule superstar. C’est un constat un peu dur pour Irving, mais sa présence semblait néfaste pour le collectif. Et cela peu importe les raisons. Sans lui, Brown et Tatum ont retrouvé des couleurs. Encore mieux, ils ont repris leur marche en avant. Est-ce le seul facteur pour expliquer ce changement ? Bien sûr que non. Mais sans lui, ils ont des responsabilités plus importantes. Et ils les assument.

Comme la nuit dernière face aux Cleveland Cavaliers (129-117). Alors que Walker (13 points) et Gordon Hayward (7 points) n’étaient pas en grande forme, Brown et Tatum ont été des leaders. Avec respectivement 34 points (record en carrière égalé) et 30 points, ils ont quasiment marqué la moitié des points des Celtics. Et il ne s’agit pas d’une performance isolée. Les deux jeunes hommes sont de plus en plus constants et productifs.

"Ils ont tous les deux été en mesure d’apporter beaucoup à l’équipe et ont eu une progression constante. Ils sont meilleurs. Mais je ne pense pas qu’on ait vu quelque chose de nouveau sur ce match, ils ont été comme ça ces dernières semaines, ces derniers mois. Ils jouent bien, avec confiance", a rappelé le coach de Boston Brad Stevens face aux médias.

"Dès que je regarde Boston, je deviens très envieux de ce qu’ils ont. J’ai l’impression qu’ils étaient au même point que nous actuellement il y a 5 ans. Et maintenant, ils ont au moins 4 joueurs très explosifs et capables de marquer à tout moment", a estimé l’entraîneur des Cavs John Beilein.

Un futur encore plus grand ?

En poursuivant sur cette voie, ce duo semble être capable de ramener Boston vers les sommets. C’était le projet initial. Mais l’an dernier a marqué un coup d’arrêt dans cet objectif. Sur le parquet en tout cas, on sent une vraie complicité et aussi une complémentarité entre les deux hommes. Surtout, ils ont appris à diversifier leur jeu et semblent capables de faire mal dans toutes les zones du terrain. Et dans toutes les situations.

"Oh oui, on peut voir la progression de la part de ces deux gars. Et ils vont continuer de devenir de plus en plus fort. C’est une évidence car ils sont tellement jeunes et affamés. Vous allez voir, ils seront bien meilleurs encore", a assuré Kevin Love.

Si les progrès sont visibles sur le parquet, ils le sont également au niveau des statistiques. C’est simple, Jaylen Brown (20,7 points, 7 rebonds, 2,4 passes décisives) et Jayson Tatum (21,6 points, 7,1 rebonds, 2,9 passes décisives) n’ont jamais été aussi forts. Avec l’augmentation significative de leurs moyennes, ils sont même tous les deux des candidats crédibles au titre de Most Improved Player.

"Je pense qu’ensemble sur le parquet, c’est difficile d’anticiper nos systèmes et de nous stopper tous les deux. Nous venons sur le parquet et nous essayons d’être agressifs. Dans un jour comme celui-ci, ils ne pouvaient stopper aucun de nous deux", a savouré Jaylen Brown.

Avec un tel duo, le présent s’annonce à brillant à Boston. Et on ose à peine imaginer le futur si les deux continuent sur cette lancée…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest