97 CLE
108 MIA
124 MIL
115 CHI
132 NOP
127 LAC
106 NYK
103 DAL
128 PHO
112 ATL
101 DEN
93 BKN

Avec Jeff Green, Cleveland a peut-être trouvé la bonne formule

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Jeff Green a été officiellement promu dans le cinq majeur des Cleveland Cavaliers pour les playoffs. Sa polyvalence est précieuse au côté de LeBron James.

Tyronn Lue n’est pas un coach comme les autres. Il n’a pas peur de briser des codes et de remanier son groupe de départ dix, quinze ou vingt fois pendant la saison régulière. (Peut-être simplement parce qu’il ne sait pas ce qu’il fait). Le tacticien fait des essais, jusqu’au moment où il estime avoir trouvé le bon système. C’est ainsi que plusieurs joueurs des Cleveland Cavaliers ont fait des allers-retours entre le cinq et le banc. Larry Nance Jr, Tristan Thompson, Cedi Osman… tous ont eu leur moment. C’est désormais au tour de Jeff Green. Sa période. Et il a convaincu. Selon ESPN, le joueur de 31 ans a gagné sa place de titulaire pour la fin de la saison et même pour les playoffs.

« J’aime sa polyvalence. On peut le faire défendre sur DeMar DeRozan, Bradley Beal, John Wall ou Victor Oladipo. J’aime simplement le fait que ça nous permette de switcher sur les écrans du poste un au poste quatre. Puis c’est un mec de plus capable de porter la balle », se justifie Lue, revenu sur le banc cette nuit après plusieurs semaines de convalescence.

Lancé d’entrée en ailier-fort fuyant, Jeff Green n’a pas déçu son entraîneur. Il a inscrit 21 points à 8/10 aux tirs et les Cavaliers ont battu les Washington Wizards (119-115). Il est effectivement suffisamment mobile pour défendre sur des arrières ou des meneurs. Et dans la NBA actuelle, aligner un joueur de son gabarit au poste quatre n’est plus pénalisant. Le déficit physique avec les autres intérieurs est moindre voire inexistant. Il ne se fera pas punir au poste. En revanche, en attaque, il court. Ce qui offre de nouveaux espaces à une équipe de Cleveland décidée à se moderniser et à cavaler.

« Je pense que nous avons plus d’espaces avec LeBron et Kevin [Love] qui aime bien jouer en cinq. Nous avons battu Boston avec Jeff en quatre. Toronto avec Jeff en quatre », poursuit Tyronn Lue.

Les Cavaliers ont gagné 8 des 11 matches débutés par Jeff Green. Le vétéran figure aussi dans la plupart des meilleures « lineups » de la franchise cette saison (d’un point de vue statistique). C’est effectivement quand ils jouent vite, avec énormément d’espace pour LeBron James, que les triples finalistes sont à leur maximum. Alors continuer avec cette formule. En tout cas, à l’heure où d’autres équipes pleurent leurs blessés, Cleveland monte en puissance.