Joakim Noah accuse encore Kevin Garnett d’être dirty

Joakim Noah s'en prend à nouveau à Kevin Garnett, auteur de coups de coude et de... pute.

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Joakim Noah accuse encore Kevin Garnett d’être dirty
Après la victoire des Bulls en prolongation, Joakim Noah n’a pas changé d’avis sur son meilleur ennemi Kevin Garnett. Le Français, qui a cumulé 14 pts et 13 rbds, a bien contenu l’intérieur des Boston Celtics (5/16), avant de l’accuser d’être toujours un dirty player et de distribuer les « coups de coude » et les « coups de pute ».
« Je jouais simplement en défense. Je jouais juste de la bonne défense, je contestais ses tirs. C’est un sacré compétiteur », expliquait Noah après la rencontre. « Mais il fait toujours des trucs à la con. Toujours des trucs à la con. »
Interrogé sur ce qu’il entendait par là :
« Il balançait tout simplement des coups de coude. Des coups de pute. Il essaie juste de vous sortir de votre match. Mais c’est un vétéran. Ça fait longtemps qu’il fait ça, mais c’est OK. »
Ce n’est pas la première fois que Joakim Noah balance sur Kevin Garnett dans les médias. Il l’avait déjà fait lors des playoffs 2010 et l’avait qualifié avec insistance de « dirty player ».
« Je pense que j’étais jeune, peut-être que je parlais un peu trop. Ce qui se passe sur le terrain devrait rester sur le terrain. J’en ai beaucoup parlé, mais au final, le seul truc qui compte c’est de gagner ou de perdre les matches. Vous n’avez pas besoin d’aimer vos adversaires, c’est OK. Au final, la seule chose qui importe, c’est mon équipe et je pense que c’est pareil pour eux à Boston. Ce qui lui importe, c’est son équipe et de faire en sorte qu’elle aille bien. Je suis juste heureux qu’on les ait battus deux fois et qu’ils nous ont battus qu’une fois. C’était un grand match ce soir. Nous sommes battus. On ne joue même pas avec notre MVP. Je sais qu’il a faim pour son retour ; c’est positif. »
En tout cas, à froid, Joakim Noah ne pense pas que Kevin Garnett soit allé trop loin avec lui :
« Non. Quand nous perdons, je pense qu’il franchit la ligne. Mais comme nous leurs avons botté les fesses, je ne pense pas. »
Malgré tout, les deux joueurs se respectent – Noah était fan de KG quand il était jeune et le Celtic expliquait avant le match que le Français faisait une grosse saison. Mais ça en reste là :
« Il veut gagner et je veux gagner. Je ne pense pas que ça sera cool un jour entre nous. »
Afficher les commentaires (10)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest